www.steelbookjeuxvideo.fr

Steelbook, Edition Collector, Jeux Vidéo - Playstation, Xbox, PC et Switch

Notre test de The Medium (PS5), une enquête narrative et horrifique réussie !

InShot_20210902_162649322

 

Depuis 2016, Bloober Team s'est fait une spécialité de nous faire frissonner, avec des oeuvres comme Layers of Fear Observer ou Blair Witch. Après une exclue temporaire sur XBox Series et PC, les Polonais nous présentent leur dernier thriller surnaturel, The Medium. Si vous aimez vous faire peur, suivez-moi pour une plongée cauchemardesque, mon avis tout de suite...

 

 

LA MEDIUM

 

"Tout commence par la mort d'une fille" nous dit Marianne. Elle rêve chaque nuit d'une enfant qui se fait assassiner sur un ponton près d'un lac. Bienvenue à Cracovie en Pologne. Bill Clinton est toujours Président des États-Unis, comme nous le rappelle ce journal de 1999 et notre héroïne n'a pas le moral. Elle est revenue enterrer son père adoptif, proriétaire d'un funérarium. Depuis son plus jeune âge, Marianne est spéciale et possède un don particulier: celui de voir entre les mondes matériel et spirituel, le pouvoir également d'aider les esprits à "partir". Elle devra, bien sûr, aider son paternel à passer, mais la menace d'un être démoniaque se fait sentir...

 

The Medium_20210828215816 The Medium_20210828220050 The Medium_20210828225250
 
 
 

Aussitôt,  un mystérieux inconnu l'appelle à l'aide et lui promet des réponses sur son passé. Rendez-vous est pris à Niwa, sorte de Club Med à la sauce communiste, un ancien camp de vacances, abandonné depuis les années 80 à la suite d'un massacre inexpliqué. L'enquête peut commencer entre réalité et au-delà.

 

The Medium_20210828235130

 

POSEURS D'AMBIANCE

 

Pour cette dernière sortie, Bloober Team abandonne la vue subjective pour passer en vue à la troisième personne. Le studio opte aussi, très souvent, pour des plans de caméra fixes, avec la peur du hors-champs qu'ils suscitent : un bel hommage aux jeux d'horreur japonais des années 90/2000, Silent Hill et Resident Evil en tête ! De nombreuses cinématiques viennent jalonner votre parcours, au service d'une narration maîtrisée qui monte crescendo en intensité, au fur et à mesure de votre exploration de Niwa. Une fois commencée, on a envie de connaître la fin de cette histoire, d'environ 10h, perfectible mais touchante.

 

The Medium_20210828220014 The Medium_20210828225646
 
 

Une chose est sûre, Bloober Team sait créer des ambiances. Cette qualité s'est ressentie dans tous leurs jeux mais The Medium constitue assurément leur oeuvre la plus personnelle et la plus originale (peut être aussi, celle qui a bénéficié de plus de moyens). En effet, l'action prend une nouvelle fois place en Pologne et permet au studio de rendre hommage à leur pays et son histoire. Le générique est d'ailleurs composé d'images d'archives, en noir et blanc, montrant des scènes de vie à l'Est du Rideau de Fer dressé par l'URSS. Le scénario est l'occasion également d'aborder des sujets très lourds et très forts comme les ravages du communisme, la Shoah ou encore la pédophilie... Cette ambiance particulière se traduit également dans la direction artistique des environnements, avec cette opposition entre l'architecture soviétique froide, sombre du monde matériel, et les décors crasseux et organiques de la réalité spirituelle.

 

The Medium_20210828233013

 

En jeu vidéo, comme l'image n'est rien sans le son, cette ambiance réussie passe également par les oreilles. Le sound design est de grande qualité avec des bruits de fond et des chuchotements qui rajoutent de l'angoisse et un sentiment d'insécurité permanent. Et que dire des musiques envoûtantes composées par Akira Yamaoka, qui a déjà oeuvré sur la saga Silent Hill. Le doublage anglais, sous-titrés en français, est lui aussi convaincant. Au final, le studio a su réutiliser beaucoup d'influences et d'inspirations pour créer son propre style et donner une identité forte à The Medium.

La Dual Sense apporte également son lot de sensations, avec ses vibrations bien sûr, la reconnaissance de mouvements lorsque vous obsersez une scène ou un objet, et surtout l'utilisation du haut-parleur de la manette quand il est question d'écouter un appel téléphonique, un enregistrement ou un écho résiduel. Il est dommage que cette fonction ne soit pas employée plus souvent dans les productions car elle ajoute une immersion certaine.

 

The Medium_20210831230223 The Medium_20210901164205
 
 

Graphiquement, cette version PS5 s'en sort bien, tout comme les versions XBox Series et PC, sans non plus être une référence. Car attention, même si Microsoft s'est servi de The Medium comme une exclue (temporaire) forte de son catalogue, nous ne sommes pas, ici, face à un jeu AAA. La technique souffre parfois de légers retards d'affichage et de quelques petites chutes de framerate, et globalement, les décors bénéficient de plus de soin que l'animation et les expressions des personnages. J'ai rarement vu une forêt aussi réaliste ! Par contre, il est à noter que les temps de chargement sont trop long pour un jeu PS5.

 

 

UNE ENQUÊTE EN DEUX DIMENSIONS

 

Le gameplay de The Medium s'articule principalement autour de la capacité de Marianne à naviguer entre deux mondes. Pour progresser dans le complexe de Niwa, vous devrez passer d'un plan d'existence à l'autre, à travers des miroirs notamment, pour résoudre des énigmes. Un passage fermé dans une réalité, ne l'est pas forcément dans l'autre, par exemple. Ces casse-têtes, plutôt faciles, une fois que vous avez compris la mécanique, ne sont pas des plus originaux. La particularité réside dans le fait que l'écran soit parfois scindé en deux, et qu'on suive l'action dans les deux dimensions en même temps. Ces phases nous sont imposées selon les besoins de la narration et représentent environ un tiers du jeu. Marianne peut aussi compter sur sa "Vision" qui lui permet de trouver des objets cachés ou encore la possibilité de séparer son âme de son corps pour naviguer tranquillement dans le monde spirituel.

 

The Medium_20210828220840 The Medium_20210828225345
 
 

The Medium emploie également des mécaniques de point n' click avec des objets à trouver et à associer, ainsi que des petites énigmes basées sur l'observation.

 

Mais, bien entendu, voyager entre deux plans de réalité n'est pas sans conséquences. Tel Will dans Stranger Things, Marianne va attirer l'attention de créatures malveillantes à la recherche d'âmes égarées. Heureusement, notre héroïne peut se défendre en utilisant ses pouvoirs psychiques d'explosion et de bouclier. Un ennemi en particulier va vous traquer, tant dans le monde spirituel que matériel, jusqu'à la fin du jeu, telle une némésis, j'ai nommé, l'Abîme.

 

The Medium_20210829004853 The Medium_20210829012320
 
 

Lors de vos rencontres avec ce charmant personnage, des phases d'infiltration, ou plutôt d'esquive, voire de fuite vont s'enclencher. Il faudra alors marcher accroupi, retenir sa respiration pour ne pas vous faire repérer et contourner ce démon mortel. Ces phases pleines de tension sont malheureusement trop rares  et le côté survival horror s'estompe peu à peu.

 

The Medium_20210902134549

 

Avec The Medium, Bloober Team signe une incontestable réussite artistique et narrative, à la croisée des chemins entre plusieurs styles et inspirations,  qui garde cependant sa propre identité. L'expérience visuelle et sonore est réussie et au service d'un scénario prenant et mystérieux, dont on souhaite connaître la fin. La capacité de Marianne à voyager entre deux plans d'existence offrent des énigmes assez faciles et déjà vues mais une mise en scène originale grâce à l'écran scindé. Malgré tout, les amateurs de frissons pourraient rester sur leur faim, la faute à des séquences d'horreur, certes intenses, mais trop peu nombreuses, qui diluent progressivement le sentiment d'insécurité. Techniquement imparfait et souffrant d'un manque de finition, qui aurait pu faire passer le titre dans la catégorie des pépites, The Medium met tout de même en lumière, encore une fois, toute l'étendue du talent du studio polonais. On a hâte de voir la suite !

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • des plans de caméra fixes et un rendu cinématographique
  • une narration maîtrisée et une histoire qui nous donne envie d'aller au bout
  • la Pologne et son histoire mises en avant
  • des thèmes très forts abordés
  • une direction artistique réussie, entre réalité froide et au-delà flippant
  • une ambiance sonore convaincante, grâce notamment aux musiques d'Akira Yamaoka (Silent Hill)
  • le haut-parleur de la Dual Sense utilisé, pour plus d'immersion
  • une mise en scène, avec l'écran splité, originale
  • des séquences horrifiques pleines de tension

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • des petits défauts techniques (framerate et retards d'affichage)
  • des chargements trop longs pour une version PS5
  • des énigmes utilisant les doubles dimensions, sympathiques mais déjà vues et répétitives à la longue
  • des séquences horrifiques trop peu nombreuses
  • l'aspect survival en retrait petit à petit

 

 

THE MEDIUM est disponible depuis le 28 janvier 2021 sur Xbox Series et PC, et depuis le 03 septembre 2021 sur PS5, Xbox et PC en version physique.

 

M4d_Max

 

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le Discord et le Forum !

 

 

 

 

 

 

  • Egalement...

 

 



03/09/2021
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 179 autres membres