www.steelbookjeuxvideo.fr

Steelbook, Edition Collector, Jeux Vidéo - Playstation, Xbox, PC et Switch

Notre test de TORMENTED SOULS, la nostalgie du survival-horror !

InShot_20210917_144458775

 

Si Resident Evil et Silent Hill avaient eu des enfants, Tormented Souls serait indiscutablement un de leurs rejetons. Fruit de l'association de deux studios indépendants chiliens, le jeu est un hommage appuyé et assumé à ces deux licences cultes, en reprenant leurs codes et leurs mécaniques. Mais avant d'être un cri d'amour, Tormented Souls est-il un bon survival-horror ?

 

 

Avec Tormented Souls, les deux studios chiliens, alliés pour l'occasion, Dual Effect Games et Abstract Digital Works, nous proposent une expérience nostalgique avec un parti pris old school, nous renvoyant à la fin des années 90, à l'époque où Resident Evil (1996) et Silent Hill (1999) trustaient les charts. Tout y est repris : caméra fixe, action, exploration, énigmes WTF, déplacements à la croix directionnelle... Pour le meilleur et pour le pire, nous le verrons.

 

Tormented Souls_20210914215132 Tormented Souls_20210914224624
 
 

Vous êtes propulsés dans le rôle de Caroline Walker, jeune femme sans histoires, qui reçoit une lettre avec la photo de jumelles : un appel à l'aide, sans aucun doute. Et voilà notre personnage parti pour enquêter vers le sinistre hôpital Wildberger, perdu au fin fond d'une forêt canadienne. Mais l'exploration des lieux tourne court... Assommée, Caroline se réveille, nue, dans une baignoire, une sonde de respirateur dans la trachée, et un oeil en moins... Le mystère s'épaissit et la bâtisse se révèle être un ancien manoir, abritant un lourd secret familial, sur fond de secte et de vieille légende indienne. Niveau originalité, on a vu mieux, mais il faut reconnaître que cette introduction est, somme toute, efficace et donne envie de connaître la suite.

 

Tormented Souls_20210914215235 Tormented Souls_20210914215305 Tormented Souls_20210914215505
 
 
 

La "visite" de cet hôpital abandonné peut enfin commencer. Caroline devra s'enfoncer au coeur de ce manoir pour y découvrir les sombres secrets qu'il renferme et les expériences traumatisantes qui s'y sont déroulées. Il faudra fouiller chaque recoin, chaque pièce avec attention, afin de dénicher pas mal de documents, non seulement pour apprendre ce qu'il s'est passé mais aussi trouver de précieux indices pour résoudre des énigmes.

 

Tormented Souls_20210914221612

 

Dès les premières minutes, vous pourrez constater que l'ambiance est particulièrement soignée, lourde et inquiétante. Lumières tamisées et bougies, votre briquet deviendra rapidement votre meilleur ami pour avancer, car rester dans le noir est synonyme de mort ! Une mécanique de jeu intéressante s'enclenche d'ailleurs, à cette occasion, étant donné que Caroline ne peut manier à la fois son briquet et une arme, en même temps. Quand vous vous retrouverez dans une pièce, plongée dans le noir, avec un monstre, il faudra alors, à tout prix, chercher un chandelier, pour allumer les bougies qui s'y trouvent, afin de créer un ilôt de lumière dans lequel vous pourrez shooter l'affreux. Coup de stress garanti ! Dommage que cette mécanique finisse par disparaître à un moment donné...

 

Tormented Souls_20210914224941 Tormented Souls_20210914225924 Tormented Souls_20210915122007
 

La rareté des munitions accroit la tension et les plans de caméra fixes, avec la peur du hors-champs, fonctionnent toujours à merveille, avec une pointe de surnaturel. Bref avec Tormented Souls, vous retrouverez l'ambiance cradingue et l'histoire glauque d'un Silent Hill, alliés au gameplay et aux décors somptueux (qui rappellent indubitablement le manoir Spencer) de Resident Evil. L'hommage est là, appuyé et assumé.

 

Tormented Souls_20210915130930

 

Passée une première partie réussie, le rythme va un peu s'effondrer pour laisser place à un enchaînement d'énigmes, souvent logiques, faisant appel à votre mémoire et votre sens de la déduction et de l'observation ; mais aussi souvent farfelues et inutilement compliquées, vous obligeant à d'innombrables allers-retours à travers le manoir pour trouver la solution, surtout si vous êtes passés à côté de documents importants, pouvant vous mettre sur la voie, comme je le disais plus haut. D'autant plus que la carte ne vous aide pas vraiment, étant donné que les lieux visités, dans lesquels il n'y a plus rien à faire ou à trouver, restent en rouge, vous induisant en erreur. Pourquoi les studios n'ont pas repris la formule Silent Hill, où les salles passaient en vert, une fois tous les objets découverts à l'intérieur ? Ces petits problèmes feront du coup varier grandement la durée de vie du jeu. Pour ma part, 11h m'ont été nécessaires pour boucler l'aventure.

 

Tormented Souls_20210914221153 Tormented Souls_20210914221219 Tormented Souls_20210914221325

 

 

Tormented Souls_20210916162653

 

À l'instar d'un Resident Evil, le jeu va, dans sa troisième partie, prendre une tournure un peu plus "action", grâce à l'acquisition d'une lampe-torche et d'armes originales, comme une clouteuse ou un fusil tuyau (?), et l'apparition plus fréquentes de monstres. À ce titre, le bestiaire est peu étoffé et, à l'exception d'une entité qu'il faudra fuir, ne génère que peu de peur, sans être raté pour autant.

 

Tormented Souls_20210916153018 Tormented Souls_20210917013513
 
 

Une histoire convenue mais efficace et une atmosphère maîtrisée ne cachent, pour autant, pas tous les autres défauts de Tormented Souls. À commencer par l'animation et le design des personnages, indignes d'un jeu de 2021, même indépendant... Les caméras fixes ont également leur lot de problèmes, avec les ennemis, hors-champs, qui peuvent apparaître d'un coup devant nous, ou encore le personnage qui change de direction lors des changements de plans... Il faut également souligner la lourdeur de l'inventaire, dans lequel pourtant il faudra naviguer TRÈS souvent, pour ouvrir la carte ou recharger ses armes par exemple, mais aussi le système de sauvegarde qui fonctionne comme dans Resident Evil, à la différence ici qu'il ne faut pas trouver des tampons pour machine à écrire mais des bobines pour magnétophone... Toujours une bonne idée pour l'angoisse, mais pas quand vous cherchez un moyen d'enregistrer votre partie depuis une heure...

 

Tormented Souls_20210914230453

 

Le survival-horror, c'était mieux avant ? Pas forcément... Si Abstract Digital et Dual Effect avaient corrigé les défauts d'inventaire lourd, de carte peu lisible et de sauvegarde d'un autre temps, Tormented Souls aurait été une réussite sur toute la ligne. Heureusement, la réalisation réussie et une ambiance maîtrisée sauve l'ensemble. Et c'est avec plaisir et frisson qu'on arpente ce sombre manoir, non sans passer par quelques énigmes frustrantes, pas mal de déambulations inutiles et une baisse de rythme à mi-parcours. Une fois tous ces éléménts mis dans la balance, elle penche tout de même du côté de l'hommage réussi, envers Resident Evil et Silent Hill, deux licences chères au coeur des deux studios, qui on fourni un vrai travail de passionnés. Si vous êtes nostalgiques ou si vous voulez voir comment on jouait il y a vingt ans, prenez un pantalon de rechange et foncez ! 

 

 

Ce que j'ai aimé : ?

 

  • une histoire pas très originale mais pourtant efficace
  • une ambiance horrifique réussie
  • des jeux de lumière qui contribuent à l'angoisse
  • la peur du hors-champs des caméras fixes
  • les énigmes, parfois logiques...
  • des jolis décors détaillés
  • une bonne durée de vie (10/15h)
  • un vibrant hommage réussi à Silent Hill et Resident Evil

 

 

Ce que j'ai moins aimé : ?

 

  • des énigmes, parfois tirées par les cheveux...
  • de nombreux allers-retours dans des lieux déjà explorés
  • une baisse de rythme à mi-parcours
  • la carte, qui n'aide pas vraiment; à revoir !
  • un petit bestiaire qui aurait pu être plus flippant
  • la lourdeur de l'inventaire
  • un système de sauvegarde archaïque
  • une animation des personnages datée
  • les problèmes des caméras fixes (ennemis hors-champs et trajectoires déviées)

 

 

TORMENTED SOULS est disponible depuis le 27 août 2021 sur PC et PS5, en version digitale et depuis le 10 septembre 2021, en version physique. Une sortie sur Switch est prévue le 29 octobre 2021 et, à une date indéterminée sur Xbox One, PS4 et XBox Series.

 

M4d_Max



22/09/2021
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres