www.steelbookjeuxvideo.fr

Steelbook, Edition Collector, Jeux Vidéo - Playstation, Xbox, PC et Switch

Notre test de OUTRIDERS, un jeu qui arrive avec quelques années de retard...

InShot_20210415_152728441

 

Square Enix continue son expansion, en confiant des projets à des studios du monde entier. Après le très bon Marvel Avengers (nan, je déconne ! ), ce sont les Polonais de People Can Fly qui s'attèlent au nouveau jeu-service (?) demandé par l'éditeur nippon, après avoir oeuvré sur des titres comme BulletStorm, Gears Of War Judgment et Fortnite. Ce nouveau looter-shooter à la 3e personne, Outriders, va "subir" toutes ces influences, pour le meilleur ou pour le pire ?

 

 

VU, RE-VU ET RE-RE-VU

 

À l'horizon des années 2030, la Terre est mal en point... Tous les gouvernements s'accordent sur le fait que la fin est inéluctable. Un projet de vaisseau "arche" est mis sur pied pour trouver à l'Humanité un nouveau foyer. 40 ans plus tard, la construction s'achève et 500 000 "chanceux" embarquent pour un voyage (de 80 ans) sans retour, quittant un caillou au bord de l'implosion. C'est une fois en orbite autour d'Enoch, la planète choisie pour un nouveau départ, que vous entrez en scène. En tant qu'Outrider, vous êtes chargé de déblayer le terrain et s'assurer que les colons pourront s'installer en toute tranquillité.

 

OUTRIDERS_20210402175250 OUTRIDERS_20210402183153
 
 

Mais bien entendu, rien ne va se passer comme prévu... Les éclaireurs, que vous êtes, tombent rapidement sur l'Anomalie, sorte de tempête électro-magnétique, qui met en rade tous les appareils et, pire, est capable de "vaporiser" les soldats. Dans la panique, vous êtes blessées et remis en cryostase. Vous êtes réveillés 31 ans plus tard, en pleine guerre de territoires et de factions, ambiance 1ère Guerre Mondiale et post-apocalytique... Capturé, vous êtes envoyés sur le No Man's Land lorsque que l'Anomalie vous frappe de plein fouet. Mais au lieu de vous tuer, la tempête vous transforme en Altéré, un guerrier surpuissant avec d'énormes pouvoirs. Qui a dit "raccourcis scénaristiques ?? Votre quête de réponses commence...

 

OUTRIDERS_20210402184736 OUTRIDERS_20210402190352
 
 

Passées les scènes cinématiques, plutôt jolies, c'est un peu la douche froide, une fois les pieds posés sur Enoch. Quand certains décors paraissent majestueux de loin, de plus près ça pique un peu. Certaines textures et certains assets sont passables, et je ne parle même pas des PNJ aux visages et expressions, pour la plupart, ratés. Quelques beaux effets de lumière ne permettent pas de rattraper l'ensemble. Les personnages, en général, sont des caricatures vivantes, et, franchement, on ne peut pas faire plus à ce niveau. Votre avatar passe son temps à sortir des punchlines de films d'action des années 80 : clairement, ça sent les dessous de bras et la testostérone dans quasiment tous les dialogues !

 

La mise en scène ne brille pas non plus par son originalité. Lors de presque toutes les scènes, les développeurs ont voulu rajouter un effet "caméra à l'épaule", pour sûrement plus d'immersion, c'est complètement foiré et on a la sensation d'être dans un grand-huit en permanence, tellement la caméra tremble. L'envie de vomir ne tarde pas à arriver, c'est vraiment désagréable. Globalement, tout manque de personnalité et, en arpentant Outriders, on a la constante impression de revoir un panel de jeux sortis au cours des dix dernières années : Gears Of War, Destiny, Borderlands, Mass Effect... on peut presque parler de plagiat ! 

 

OUTRIDERS_20210402185637 OUTRIDERS_20210407175601 OUTRIDERS_20210413014456
 
 
 

Après être passé par un éditeur de personnage assez basique, il va être temps de choisir votre classe. 4 choix s'offrent à vous, tous assez différents et complémentaires, selon que vous préférez le combat à distance ou bien le corps-à-corps. Mais j'y reviendrai plus tard.

 

L'APPEL DU LOOT

 

Après le semi échec de Destiny 2, le foirage de Fallout 76 et l'énorme four d'Anthem, Outriders débarque dans la cour des "game as a service". Et pourtant, s'il en reprend les codes, ce n'en ai pas vraiment un. En effet, ici, pas de Season Pass, pas de monnaie "in game", pas de boutique, pas de "loot box" aléatoire... Le jeu est complet, tout est disponible dès le début, à vous d'imprimer votre rythme. C'est là une vraie force qui démarque clairement le jeu des ratages cités plus haut. Revers de la médaille, étant pensé pour jouer à plusieurs (en équipe de trois maximum), la connexion est obligatoire même si vous désirez jouer l'aventure en solo. Le lancement a d'ailleurs été une catatastrophe avec des temps de connexions très longs pour trouver une partie, quand ce n'était pas les serveurs eux-mêmes qui plantaient complètement, malgré le crossplay consoles/PC désactivé, rendant le jeu inaccessible ! Sûrement un effet "confinement". À l'heure où j'écris ces lignes, les problèmes s'améliorent grâce aux équipes de développement qui ont été réactives à chaque souci, informant régulièrement les joueurs via Twitter ou Discord, un exemple de communication malgré la difficulté.

 

OUTRIDERS_20210408152239

 

Classiquement, un arbre de compétences vous est proposé, à remplir avec des points gagnés tout au long des niveaux gagnés. De même, un système de distinctions récompensera vos faits accomplis dans le jeu par des éléments esthétiques pour décorer votre camion, votre bannière, ou obtenir de nouvelles emotes. La vraie trouvaille de People Can Fly est le "Niveau de Monde": plus vous avancez, plus le niveau de difficulté grandit mais, en parallèle, plus la chance d'obtenir du butin rare augmente ! Vous avez tout intérêt à jouer dans le niveau de monde le plus élevé car cela vous permet également de vous équiper de matériel plus haut que le niveau de votre personnage. Par exemple, si vous êtes niveau 20 et que vous jouez avec un niveau de monde 6, vous pourrez vous équiper de matos niveau 23. Plutôt utile si vous souhaitez poncer le Endgame ! Quinze niveaux seront à débloquer, mais libre à vous de choisir le niveau qui vous convient si la difficulté est trop hardcore.

 

OUTRIDERS_20210407161022 OUTRIDERS_20210408150203 OUTRIDERS_20210408150353
 
 
 

Et pour ça, il faudra chasser du loot à gogo ! Car en plus des coffres à trouver et des ennemis à trucider, vous pourrez vous procurer de nouvelles armes et pièces d'armure chez des marchands et il sera aussi possible d'améliorer votre équipement, en augmentant leur puissance et en y ajoutant de nouvelles capacités, grâce à des ressources récupérées dans les  niveaux. Et cette "carotte" du loot fonctionne à merveille ! Il se crée une espèce d'addiction, à toujours vouloir avancer pour obtenir le meilleur stuff possible, indispensable pour atteindre le endgame, qui pour le coup, est vraiment réussi et propose un challenge certes corsé mais avec des missions assez variés et pas trop répétitives. Cet aspect "chasse au loot" fonctionne très bien sur Outriders et c'est bien là l'essentiel pour un looter-shooter !

 

OUTRIDERS_20210402175906 OUTRIDERS_20210407184738

 

 

 

GEARS OF DESTINY

 

Un autre aspect à ne pas négliger dans ce genre de production, c'est le gameplay. Car pour maintenir l'envie des joueurs de progresser, il faut que ce soit fun. Et de ce côté, Outriders s'en sort aussi avec les honneurs. Sans révolutionner le genre (loin de là !), People Can Fly propose un gameplay solide en s'inspirant de ce qui s'est fait ces dernières années, notamment comme je le disais plus haut, Destiny et Gears Of War en tête. Le premier pour l'utilisation de pouvoirs en combat, le second pour son système de couverture et ses affrontements bourrins. Car oui, si l'utilisation des armes est ultra classique (sniper, fusil à pompe, fusil d'assault, pistolet), la possibilité de les combiner à des pouvoirs dévastateurs changent la donne des escarmouches. Vous devrez avant tout choisir votre classe parmi les 4 au choix, 4 façons de jouer selon la distance à laquelle vous préférez affronter l'ennemi. À chaque fois, vous pourrez utiliser 3 compétences spéciales  parmi celles que vous débloquerez au fur et à mesure de votre avancée. Certaines immobilisent les ennemis, d'autres leur octroient des malus... mais dans tous les cas, il sera primordial de les utiliser souvent pour vous sortir de situations parfois désespérées.

 

OUTRIDERS_20210407191720 OUTRIDERS_20210409014913 OUTRIDERS_20210402190447
 
 

 

 

Lors de parties à trois, les pouvoirs vous offrent de belles possibilités de combinaisons, car les ennemis sont loin d'être des manchots. Si les monstres vous foncent dessus et qu'il est donc relativement facile de les éliminer, c'est une autre affaire pour les soldats. L'IA de ces derniers est plutôt convaincante, car ils vous obligeront à ne pas rester fixe, bien caché derrière un obstacle. Certains vont vous rusher en mode Berserk, d'autres vont rester à mi distance en essayant de vous contourner, quand d'autres encore attendront bien sagement que vous sortiez de votre cachette, avec leur sniper, le tout en étant pilloné par des grenades et des mortiers ! Il faudra de toute façon vous montrer aggressif afin de récupérer de la vie en dézinguant vos ennemis, seul moyen de remonter sa santé. Les arènes et les vagues d'adversaires se succèdent, offrant vraiment des combats plaisants et nerveux. Il est cependant à noter que les adversaires humains visent un peu trop bien, et dès que vous sortez un cheveu de votre cachette, vous vous faites exploser la tête ! Si vous vous laissez submerger ou que vous gérez mal un couverture, la barre de vie descend très très vite.

 

OUTRIDERS_20210408143124 OUTRIDERS_20210413020859
 
 

Malheureusement, ce gameplay exigeant se heurte parfois à des bugs de collision et des problèmes de couvertures défaillantes qui peuvent causer des morts stupides. Mention spéciale tout de même aux combats de boss, notamment ceux contre les créatures géantes, vraiment épiques.

 

Le bestiaire quant à lui est peu étoffé, aussi bien chez les monstres que chez les humains, et, au bout de quelques heures, on retombe sur les mêmes ennemis.

 

OUTRIDERS_20210408145815 OUTRIDERS_20210414185500
 
 

 

OUTRIDERS_20210415020605

 

Avec Outriders, Square Enix a voulu éviter les erreurs de Bethesda et Electronic Arts en jouant la carte de la sécurité. L'enrobage n'est vraiment pas fameux, un scénario au ras des pâquerettes, des personnages tout droit sortis de blockbusters des années 80 et des graphismes beaux de loin mais loin d'être beaux... Mais heureusement, People Can Fly sauve l'essentiel avec une chasse au loot addictive, une difficulté progressive, réglable et qui récompense bien les joueurs tenaces. Outriders propose également un gameplay nerveux avec à la clef des combats intenses et violents, et l'utilisation de pouvoirs dévastateurs, qui prendront leur pleine mesure lors de sessions en équipe. Le titre reprend tous les codes des jeux-service mais sans en adopter les travers. Cependant, à trop vouloir copier ses aînés, Outriders perd en personnalité. Et nul doute que s'il était sorti il y  quelques années, ce looter-shooter aurait été un véritable carton, mais pas en 2021...

 

 

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • un jeu service sans les travers : pas de DLC payants, pas de monnaie, pas de boutique
  • une bonne durée de vie (30-40h) pour l'histoire et un endgame réussi
  • le crossplay consoles/PC
  • le "niveau de monde", une difficulté progressive mais qui récompense plus et mieux
  • une chasse au loot addictive
  • un gameplay déjà vu mais efficace, avec des affrontements nerveux
  • une IA agressive
  • des pouvoirs dévastateurs, à combiner à plusieurs

 

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • des graphismes vraiment moyens malgré quelques beaux panoramas et effets de lumière
  • des personnages pour la plupart ratés et archi caricaturaux
  • une mise en scène indigne
  • une sensation permanente de déjà-vu de titres sortis ces 10 dernières années
  • connexion Internet obligatoire, même en solo...
  • des soucis de serveurs (qui s'améliorent)
  • des bugs de collision
  • un bestiaire peu étoffé

 

 

OUTRIDERS est disponible depuis le 1er avril 2021 sur PS5, PS4, XBox One, Xbox Series, PC (Steam) et Google Stadia, en version physique et dématérialisée.

 

Ce test a été réalisé sur PlayStation 5 grâce à une version éditeur.

 

M4d_M4x

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le Discord et le Forum !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

[Preco] MAJ Diablo II : Resurrected

    MAJ le 25 Juillet : Plus de doute à avoir, Amazon au Mexique liste et propose à la précommande le jeu en version Boîte sur PS5, PS4, Xbox One/Series X et Switch !        MAJ le 13 Juin : Diablo II: Resurrected sortira le 23 Septembre 2021 sur PS5, PS4, Xbox One/Series X, Switch et PC !     Le remaster de Diablo II sortira le 23 Septembre 2021 sur PC et Consoles PS5, PS4, Xbox One, Xbox Series X et Switch.  ...

[Preco] MAJ Song of Horror

Article original par @scalou, le 27 Avril 2021 à 12h09.      MAJ le 25 Juillet : Disponible le 30 Juillet, voici un aperçu du packaging - Résumé ci-dessous     MAJ le 31 Mai : Song of Horror est disponible en démat depuis quelques jours. La version boîte sur PS4 verra le jour à la fin du mois de Juillet ! Résumé ci-dessous.   Trailer de Lancement :     ...

[Preco] MAJ G-Darius HD

Par @scalou, le 08 Juillet 2021 à 06h34.     MAJ le 25 Juillet : Disponible est en précommande chez Amazon - Résumé ci-dessous     Envolez-vous à bord de l'emblématique Silver Hawk et plongez dans un jeu palpitant avec des visuels HD modernes ou des graphismes rétro-arcade authentiques.   G-DARIUS HD est le portage de "G-DARIUS" en haute résolution - développé par les spé...



19/04/2021
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 169 autres membres