www.steelbookjeuxvideo.fr

Steelbook, Edition Collector, Jeux Vidéo - Playstation, Xbox, PC et Switch

Notre test de GHOST OF TSUSHIMA DIRECTOR'S CUT : le voyage de Jin continue ...

InShot_20210825_165252076

 

En 2020, Sucker Punch nous claquait quasiment l'un des jeux de l'année avec Ghost Of Tsushima. Un an plus tard, la PS5 est sortie et il est de bon ton de nous présenter une version enrichie, sous-titrée Director's Cut. Qu'a-t-elle à nous apporter?

 

 

Petit point info pour commencer: si vous possédez déjà le jeu de base sur PS4, en physique ou en digital, il faudra payer 19.99€ pour passer à la Director's Cut sur la même plateforme, et 29.99€ pour la PS5. Si vous ne possédez rien et que cette version vous intéresse, il faudra débourser 69.99€ sur PS4 et 79.99€ sur PS5 (Disponible ici). Enfin, si vous optez pour la Director's Cut sur PS4 et que vous souhaitez passer à la next-gen plus tard, il vous en coûtera 9.99€. De plus, le transfert de sauvegarde est disponible, dès le menu principal. Très simple et rapide à utiliser, vous retrouverez votre avancée en deux clics !

 

Ghost of Tsushima_20210821150152

 

Revenons également sur le terme Director's Cut, utilisé ici. Cette appellation est empruntée au cinéma et désigne (en général) une version plus longue d'un film, enrichie de scènes coupées, ce qui ne modifie pas l'histoire, mais ajoute plus de détails et de profondeur. C'est ici parfaitement le cas, puisque Sucker Punch nous propose, dès l'acte 2, de découvrir une nouvelle île et, surtout, le passé de Jin. Cet arc narratif n'est pas primordial mais il apporte des explications sur les choix de notre samouraï et plus d'épaisseur au personnage.

 

Ghost of Tsushima_20210824015731 Ghost of Tsushima_20210821145753
 
 

Concernant le test du jeu principal, je vous renvoie vers mon article sur Ghost of Tsushima, que j'ai eu la chance de tester l'année dernière. Ici, comme vous l'aurez compris, je m'attarderai surtout sur les nouveautés apportées par cette Director's Cut. La nouvelle aventure de Jin commence par l'inspection d'un village de pêcheurs. Un massacre a eu lieu et le guerrier devra faire face à un nouveau type d'ennemis mongols, les chamanes. Ces derniers entrent dans une transe incantatoire qui stimule l'esprit combatif de leurs alliés et leur permet d'attaquer sans relâche. Il faudra donc s'occuper d'eux en premier. Une fois qu'il a zigouillé tout le monde, Jin apprend qu'un contingent de Mongols, avec à sa tête l'Aigle,  a pris ses quartiers sur l'île d'Iki et projette d'envahir Tsushima , depuis ce point. Et comme bien souvent, la meilleure défense reste l'attaque, le Fantôme décide de se rendre immédiatement sur place pour mettre un terme à la menace de l'Aigle.

 

Ghost of Tsushima_20210821130155 Ghost of Tsushima_20210821145627 Ghost of Tsushima_20210824015124
 
 
 

Mais l'île d'Iki n'est pas un endroit comme les autres pour Jin. C'est là-bas que son père a été tué, pendant une invasion du clan , quinze ans auparavant. Sur cette île, pas de seigneurs, pas de chefs de clans, Iki est surtout peuplée de paysans et de pirates. Autant vous dire qu'un samouraï, un Sakaï encore plus, n'est pas le bienvenu. Cette fois, vous n'êtes pas un sauveur mais un envahisseur. À peine débarqué, notre héros se fait capturer par l'Aigle et cette dernière nous fait ingurgiter une sorte de poison, qui va causer à Jin des hallucinations régulières. Ces visions interviennent à des moments aléatoires, selon vos actions, et tentent de faire réfléchir Jin sur ses actes passés. Vous en aurez forcément plus si vous avez déjà fini l'histoire principale. De plus, le samouraï revivra des souvenirs partagés avec son défunt père, au moment de l'invasion du clan Sakaï, et devra affronter les choix de sa famille.

 

 

Ghost of Tsushima_20210821132044 Ghost of Tsushima_20210821163333
 
 

Globalement, la narration de ce chapitre est plus maîtrisée car plus condensée. Cinq à sept heures vous seront nécessaires pour boucler cet arc narratif, le double pour explorer l'île d'Iki. Aux activités annexes déjà existantes, viennent s'ajouter une arène de combat, de nouveaux sanctuaires (dans lesquels il faudra jouer de la flûte, en inclinant la manette, pour attirer les animaux à vous), des défis d'archerie et une chasse aux objets légendaires. L'exploration fonctionne toujours à merveille, avec un level design impeccable et une direction artistique qui respire l'amour dans son rapport à la nature.

 

 

Ghost of Tsushima_20210821151228 Ghost of Tsushima_20210824021026 Ghost of Tsushima_20210824023008
 
 
 

Les décors sont toujours aussi somptueux et le mode photo est une nouvelle fois de la partie. Concernant les améliorations techniques sur PS5, le jeu tourne désormais en 4K et 60 fps (sauf pour les cinématiques qui restent en 30 fps) sur next-gen. C'est plus beau, même si des effets de scintillement persistent. Comme d'habitude, la PS5 améliore significativement les temps de chargement et les vibrations de la Dual Sense améliorent l'expérience de jeu.

 

 

Ghost of Tsushima_20210824023744 Ghost of Tsushima_20210824025730
 
 

Cette édition Director's Cut ne rajoute qu'un seul nouveau type d'ennemis, à savoir, les chamanes, mais attention, maintenant les adversaires lambda peuvent désormais changer de style de combat pendant un affrontement. Ils peuvent, par exemple, passer d'une lance à une épée, ce qui vous obligera vous aussi à adapter votre défense, pimentant pas mal les batailles. Votre fidèle ami destrier sera également upgradé puisqu'il pourra exécuter une charge montée dévastatrice qui fera valdinguer les Mongols comme des quilles, bien pratique ! Niveau fonctionnalités, cette mouture ajoute des options d'accessibilité, notamment pour les gauchers, la possibilité de masquer votre carquois et corrige un "défaut" du jeu de base, à savoir, l'activation d'un système de lock des adversaires. 

 

 

Ghost of Tsushima_20210821152903 Ghost of Tsushima_20210823004146 Ghost of Tsushima_20210824012602
 
 
 

Cette sortie est également l'occasion de vous indiquer que pas mal de mises à jour ont été faites en un an, comme la possibilité de rejouer les missions à volonté, un mode New Game +, avec beaucoup d'éléments cosmétiques à la clef, et surtout le Mode Legends, la partie multijoueurs de Ghost Of Tsushima. Un mot rapide sur celui-ci, qui n'était donc pas disponible lors de notre précédent test, pour vous indiquer que ce mode, basé sur la coopération, est vraiment bien fichu, avec une ambiance différente, tels des contes narrés par une voix omnisciente. Les "Histoires" que vous pouvez parcourir à deux sont prenantes tout comme les raids, qui eux peuvent se jouer à 4. Petit bémol sur le mode survie, trop long, mais qui sera bientôt rééqulibré grâce à une mise à jour, apportant avec elle le mode Rivals, qui permettra à deux équipes de s'affronter contre des vagues de monstres.

 

Ghost of Tsushima_20210821161052 Ghost of Tsushima_20210824012545

 

Ghost of Tsushima_20210821125301 Ghost of Tsushima_20210824020235 Ghost of Tsushima_20210824121919
 
 
 

Ghost of Tsushima_20210821175256

 

Un an après, c'est toujours un bonheur de retourner dans l'univers de Ghost Of Tsushima. Même si les défauts du jeu de base ne sont pas corrigés, cette Director's Cut apporte son lot de nouveautés, à commencer par l'île d'Iki, plus sauvage, et un éclairage sur le personnage de Jin et son héritage familial, qui lui donne plus d'épaisseur grâce à une narration plus directe et condensée. L'exploration est toujours agréable grâce à du contenu annexe intéressant, dans des décors somptueux en 4K 60 fps sur PS5. Même si cette extension est dispensable, elle apporte de la profondeur et il serait dommage de s'en passer tant Sucker Punch l'a préparée avec soin. Et les nombreuses mises à jour ont amené encore plus de contenu, notamment le mode Legends multijoueurs. Ghost Of Tsushima Director's Cut est vraiment la version ultime si vous souhaitez partir explorer ce monde envoûtant et enivrant, la quête de revanche et de rédemption d'un samouraï.

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • un arc narratif qui apporte un éclairage nouveau sans dénaturer le jeu de base
  • une narration maîtrisée, sans longueurs
  • le passé de Jin vu sous un autre angle
  • l'île d'Iki, plus sauvage, avec pas mal de contenu, sans qu'il y en ait trop
  • des graphismes (encore) améliorés
  • un contenu globale énorme

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • des défauts pas corrigés
  • un seul nouvel ennemi nous est proposé...

 

 

GHOST OF TSUSHIMA DIRECTOR'S CUT est disponible depuis le 20 août 2020, en exclusivité, sur PS4 et PS5, en format digital et physique.

 

 

M4d_Max

 

 



27/08/2021
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 178 autres membres