www.steelbookjeuxvideo.fr

Steelbook Jeux Vidéo : Steelbook, FuturePak, Edition Collector et Jeux Vidéo - PS4 Xbox One Switch

[G-L]


Ghost Recon Breakpoint - Notre Test

 

Deux ans et demi après avoir emmené les joueurs en Bolivie avec Ghost Recon Wildlands, Ubisoft nous transporte cette fois dans un archipel situé au beau milieu du Pacifique sud avec son nouveau titre : Ghost Recon Breakpoint.

 

 

Nous sommes envoyés sur l'archipel d'Auroa pour enquêter sur la disparition mystérieuse d'un navire de guerre "l'USS Seay". Dans l'incapacité d'établir le contact avec Auroa, la CIA a lancé l'opération Greenstone. A la tête d'une escouade de Spec Ops formée de 32 Ghosts, votre objectif consiste à rétablir les communications.

 

 

Nous incarnons une nouvelle fois Nomad, leader d'une unité Ghost et nous passons à la création du personnage. Nous pouvons y choisir le sexe, la forme du visage, la couleur des yeux et des cheveux, la coiffure ainsi que les cicatrices. Par la suite, nous pourrons choisir notre spécialisation (sniper, assaut, médecin et panthère). Une fois la création terminée, notre escadron d'hélicoptères est abattu en plein vol par un essaim de drones.

 

 

Dans Breakpoint, votre personnage est lent et vulnérable. Il peut subir des blessures qui ralentiront ses déplacements et sa jauge de fatigue est là pour vous rappeler que vous n’êtes pas invulnérable. L’immersion n’en est que renforcée et pousse le joueur à étudier son environnement.

 

 

L'exploration est une composante très importante du titre, d'autant plus que la carte est assez grande. Même si il est possible de rusher l'histoire principale pour en finir rapidement mais au détriment de passer à côté de la récolte d'informations très importantes qui permettent de révéler l'emplacement de lieux importants, de schémas d'armes, d'accessoires ou de débloquer d'autres missions secondaires ou de factions.

 

 

En parlant de notre équipement, tout notre arsenal possède leur propres niveaux. Au fil du temps et des récoltes nous allons ramasser du matériel de différents niveaux de qualité avec sa propre couleur pour mieux s'y retrouver. Le but du jeu étant de monter son niveau d'équipement assez haut pour pouvoir effrectuer telle ou telle mission. Par exemple, pour acomplir la mission finale, il faudra que notre score d'équipement soit au minimum à 150, pour détruire les béhémots, notre score d'équipement devra être de 100, 120, 140, 180 ou 200. En plus de cela, chaque classe aura 10 niveaux, qu'il faudra passer en réalisant tel ou tel défi. Et pour finir, le niveau d'expérience qui lui sera au maximum à 30.

 

 

Monde ouvert oblige, nous retrouvons la possibilité d'entamer une mission dans l'approche qui nous convient le mieux ou qui est la plus adaptée dans celle-ci. Nous pouvons tout aussi bien nettoyer un camp en y envoyant une voiture bourrée d'explosif et de foncer tête baissée en tirant sur tout ce qui bouge ou au contraire, repérer les lieux et faire un nettoyage au fusil de sniper sans se faire détecter une seule fois.

 

Entre chaque zone, il y a des bivouacs qui nous servent à préparer notre mission. Il sera possible d'y confectionner des objets de soins ou autre, de faire des achats dans la boutique, d'y faire venir un véhicule ou d'utiliser des boosts pour notre endurance, gain d'xp, etc. et également de rejoindre d'autres joueurs ou d'en faire venir afin de réaliser une mission à plusieurs.

 

 

 

Côté multijoueurs, Il y a bien sûr le mode co-op et il y a le mode Ghost War. Contrairement au mode solo, il ne tient pas compte du score d'équipement ce qui permet à tout le monde de s'affronter sur un même pied d'égalité. Pour l'instant, il y a deux modes de jeux: Elimination et Sabotage.

 

 

Pour résumer, j'y ai passé de très bons moments et à quelques reprises de moins bons à cause de certains bugs m'obligeant parfois à relancer le jeu.

 

Ce que j'ai aimé :

 

  • Très beaux visuels
  • Une liberté totale
  • Le camouflage à plat ventre et se recouvrir de boue, de neige, de terre, etc
  • Le co-op
  • Le grand nombre de missions (principales, secondaires, faction)

 

Ce que je n'ai pas aimé :

 

  • Les bugs
  • Certaines animations rigides
  • Pas de pnj alliés
  • IA inégale
  • La conduite de certains véhicules

 

Ce test de Ghost Recon Breakpoint a été réalisé sur Xbox One X à partir d’une version offerte par l’éditeur.

 

 

   

Hiro_Nallo

 


 

 


1200px-Discord.svg.pngVenez, on en parle sur le serveur Discord !

 

 


14/10/2019
0 Poster un commentaire

Greedfall - Notre Test

 

C'est à Sérène que débute l'aventure de De Sardet. Depuis quelque temps, la ville est frappée par la malichor, une maladie inconnue qui décime la population, et ses relations avec la guilde de marins des Nautes se sont détériorées. Notre mère, atteinte de la malichor, vit d'ailleurs ses derniers instants, mais il faut tout de même nous résoudre à la quitter suite à notre nomination au titre de légat (diplomate) sur l'île de Teer Fradee où nous accompagnons notre cousin qui reprend le poste de Gouverneur pour la Congrégation Marchande de Sérène. Voilà donc la mise en place du scénario.

 

Nous avons la possibilité, comme tout bon rpg, de choisir notre personnage masculin ou féminin et de choisir les caractéristiques comme la coupe de cheveux, des cicatrices, etc... et l'on doit choisir les compétences (Guerrier, Technique, Magie), attributs (force, agilité, puissance, constitution, précision, volonté) et talents (charisme, science, crochetage, vigueur, artisanat, intuition) de départ, mais ensuite, rien n'est figé, et les nouveaux points obtenus avec l'expérience ou sur le terrain (autels) pourront être affectés là où bon nous semble. Il est même possible de réinitialiser les compétences en obtenant un cristal de mémoire.

 

 

La direction artistique des décors et des environnements est très jolie avec des couleurs chaudes et sombres même si les graphismes manquent un peu de finesse. Malheureusement, le rendu des visages, de la bouche et des yeux est en-deça de ce que l'on attend en 2019. Autre point facheux, l'animation des PNJ qui ont parfois un comportement étrange ou peuvent marcher inlassablement en direction d'un mur, ou être bloqués par un obstacle sur leur route comme si de rien n'était. Notons la présence d'un cycle jour/nuit, qui pour moi, n'apporte pas de plus value.

 

Gros point négatif, la technique du copier/coller. En effet, on retrouve assez souvent des décors similaires comme l'intérieur des palais, des ambassades et ce quelle que soit la ville où nous nous trouvons jusqu'au tableaux accrochés au murs qui sont les mêmes.

 

Jeu en monde ouvert, il se décompose en plusieurs zones entre lesquelles il faut voyager. Il s'agit en fait de charger la carte suivante et l'idée de nous envoyer alors dans le campement des bois où l'on peut réorganiser notre équipe, choisir les équipements de chacun, procéder à du commerce, s'adonner à de l'artisanat et gérer son stock est une très bonne idée. Nous pouvons nous déplacer où nous voulons sur la carte, mais des murs parfois invisibles limiteront de manière pas très habile notre liberté, d'autant plus aisément que l'on ne peut ni sauter ni nager.

 

 

 

Au niveau des combats, ceux-ci sont dynamiques et nous permettent d'utiliser les attaques physiques, les attaques magiques, des attaques à distance avec le fusil ou des potions. Gros point positif, la possibilité d'utiliser la pause tactique qui nous permet de préparer la prochaine attaque ou défense.

 

Enfin, les quêtes, suffisamment nombreuses pour nous occuper une trentaine d'heures, nous amènent à mener des enquêtes et apporter notre aide à certains personnages, y compris nos compagnons. Pour les quêtes secondaires, celles-ci viennent surtout pour en apprendre d'avantage sur nos compagnons et malheureusement, le nombre d'allers-retours qu'il faut réaliser gâche un peu cette dynamique.

 

 

Ce que j'ai aimé :

 

  • l'univers et l'histoire
  • la pause tactique
  • le campement des bois
  • la musique
  • la durée de vie.

 

Ce que je n'ai pas aimé :

 

  • l'animation des PNJ
  • les murs invisibles
  • ne pas pouvoir sauter ou nager
  • le copier/coller
  • un bestiaire limité
  • les allers-retours inutiles.

 

Dans l'ensemble, j'ai apprécié de jouer à Greedfall malgré ses défauts. J'ai été très vite plongé dans l'histoire et le jeu nous pousse à en apprendre d'avantage. Pour le prix proposé, je le recommande car on y passe de bons moments.

 

Ce test a été réalisé sur Xbox One X.

 

Date de sortie :  Le Mardi 10 Septembre 2019 sur PC, PS4 et Xbox One

 

 

   

Hiro_Nallo

 

 

 


22/09/2019
0 Poster un commentaire