www.steelbookjeuxvideo.fr

Steelbook, Edition Collector, Jeux Vidéo, Vinyles, Livres, Films, Figurines ...

Tests Jeux Vidéo


Notre test de HORIZON FORBIDDEN WEST, quand une suite est réussie !

InShot_20220304_135223525

En 2017, Guerrilla Games nous avait subjugué avec son Horizon Zero Dawn, un jeu d'aventures en monde ouvert qui ne réinventait rien, comme Zelda Breath Of The Wild l'a fait quelques jours plus tard, mais qui nous proposait un univers envoûtant et inédit, avec une technique et un gameplay impeccables. Aloy est même devenue depuis une égérie de Sony, au même titre que Kratos ou Nathan Drake. Donc dire que cette suite, intitulée Forbidden West, était attendue, est un euphémisme. Mais nous savons tous que réussir une suite est aussi un pari compliqué. Défi accompli ?

 

 

L'APOCALYPSE MÉCANIQUE

 

S'il est plutôt recommandé d'avoir fait le premier épisode, cela n'est pas obligatoire. D'autant plus que Guerrilla vous propose un petit récap' vidéo, bien utile avant de commencer, pour vous remettre dans le bain ou découvrir les évènements passés. Lire les fiches des personnages sera également d'une grande aide pour vous remémorer tout ce qu'il s'est passé dans Zero Dawn.

 

Horizon Forbidden West_20220218185844 Horizon Forbidden West_20220218215055
 
 

L'action de Forbidden West commence seulement 6 mois après l'histoire du premier volet. Aloy a, du moins le pense-t-elle, terrassé la menace que représentait l'I.A. Hadès. Mais, sans Gaïa, l'I.A. principale, la terraformation ne peut s'effectuer correctement. C'est alors que la sauveuse de Méridian, trouve un message de Sylens, un personnage bien ambivalent, rencontré lors de Zero Dawn, aux motivations floues. Afin de chercher une copie de Gaïa, celui-ci l'enjoint à le retrouver dans l'Ouest Prohibé, terre peuplée de nouvelles races de machines mais aussi territoire des Tenakths, une tribu hostile largement inspirée des Mayas.

 

 
Horizon Forbidden West_20220223151255 Horizon Forbidden West_20220223161659 Horizon Forbidden West_20220226141207

 

Le prologue commence tambour battant mais une fois celui-ci passé, vous vous retrouverez dans une zone qui va vous servir à apprendre les mécaniques de jeu. La véritable aventure commence donc au bout d'une dizaine d'heures, une fois cette petite région passée. Cependant, il sera question de découvrir le nouvel univers posé, bien plus fourni et les nouvelles interactions possibles avec les habitants. Car, au final, ne dit-on pas que le plus important n'est pas la destination mais le voyage...

 

L'OUEST MAGNIFIÉ

 

Autant vous le dire tout de suite, Horizon Forbidden West est magnifique. Et ce, aussi bien sur PS5 que PS4. Quasiment aucun compromis n'a été fait et les deux générations de consoles sont à l'honneur. Même si vous jouez au jeu sur une PS4 Fat, vous en aurez pour votre argent ! Le travail d'harmonisation a été considérable pour que tout le monde puisse jouer dans des conditions optimales. Bien entendu la version PS5 a bénéficié du plus grand soin, offrant des effets de lumière et météorologiques impressionnants. À quelques exceptions près, tout tourne sans broncher. De toute façon, à l'heure où j'écris ces lignes de nombreuses mises à jour sont déjà venues améliorer les problèmes.

 

Horizon Forbidden West_20220218220839 Horizon Forbidden West_20220226154253
 
 

Bien que nous ne soyons pas face au plus grand open world connu, le monde de Forbidden West est bien plus fourni et vivant que son aîné, offrant encore plus de paysages différents et contrastés. Le tout avec des temps de chargement infimes, voire quasi inexistants sur PS5, bien qu'ils aient été rallongés artificiellement afin que les joueurs puissent lire les astuces. Souvent peu mise en avant, la musique occupe une grande place grâce à de nombreux arrangements, tous plus mélodieux les uns que les autres, qui participent pleinement au succès du jeu. Un travail soigné a également été apporté aux bruits d'ambiance (eau qui ruisselle, oiseaux qui chantent...). Du coup, arpenter ce monde avec un casque est vivement recommandé afin de profiter au maximum de cette immersion sonore.

 

Horizon Forbidden West_20220222195429

 

L'autre gros boulot effectué par les équipes de Guerrilla est celui des animations d'Aloy. Elle bénéficie désormais d'un plus large panel de nouvelles actions, qui rendent les combats, notamment, beaucoup plus dynamiques. On pense surtout aux Sursauts de Bravoure, sorte de bonus temporaire (puissance de l'arc, corps-à-corps, infiltration...) activé par Aloy avec une petite animation bien sympa. Les ennemis humains vont également vous poser plus de problème tout autant que les nouvelles races de machines toujours plus diversifiées. La Dual Sense participe à la fête grâce à des vibrations de tous les instants et une utilisation du micro qui renforce les sensations et l'immersion. Bref, l'effet "Whaou!" est toujours de la partie et ne retombe pas comme une crêpe ! La qualité d'animation des visages et la mise en scène viennent enfoncer le clou de ce superbe spectacle.

 

horizonfw-aloypoppingcork

 

LE VOYAGE DE LA FERRAILLEUSE

 

Tout comme dans Horizon Zero Dawn, les combats contre les machines revêtent vraiment une dimension épique et l'analyse de votre adversaire et du terrain est vivement recommandée avant d'attaquer. Plus que jamais, il sera important de cibler les points faibles des monstres mécaniques. De plus, le jeu vous propose désormais de mettre en surbrillance les pièces qui vous intéressent, pour ne pas les oublier dans le feu de l'action. Plus globalement, les développeurs de Guerrilla Games se sont beaucoup inspirés de Monster Hunter, en intégrant un système de cuisine, afin de concocter de bons petits plats pour augmenter certaines caractéristiques pendant un court moment. Ou alors, certaines "arènes" de combat sont parsemées de pièges environnementaux à déclencher sur vos proies.

 

1566149-scan-horizon-forbidden-west-full-1 Horizon Forbidden West_20220220142220
 
 

L'exploration est maintenant facilitée et laisse beaucoup plus de possibilités grâce notamment à l'apparition du grappin, utilisable même pendant les combats pour prendre de la hauteur soudainement, et de  l'Ailegide, sorte de bouclier cinétique à la base, utilisée par Aloy comme une paravoile afin de planer sur de courtes distances, comme Link dans Zelda Breath Of The Wild. Le focus permet désormais de mettre en surbrillance des prises d'escalade, car on ne peut pas grimper partout, mais contrairement au jeu de Nintendo, il n'y a pas de jauge d'endurance.

 
 
Horizon Forbidden West_20220226163606 Horizon_Forbidden_West_climbing_markers Horizon-Forbidden-West-tous-les-emplacements-doutils

 

Entre les deux opus, Aloy a appris à nager, ce qui va donner lieu à de nouvelles exploration sous-marines. Et pour apprendre les différentes façons de se défaire des humains ou des machines, quelques véritables arènes de combat sont disséminées sur la carte afin de maîtriser toutes les techniques. Enfin pour décompresser, vous pourrez toujours jouer à l'Attakth, sorte de jeu d'échecs, véritable jeu dans le jeu comme le Gwent de The Witcher ou l'Orlog d'Assassin's Creed Valhalla. Le récupération de certaines pièces de ce jeu de plateau donne lieu à des quêtes sympathiques d'ailleurs.

 

horizon-forbidden-west-soluce-service-personnel-apprendre-jouer-attakth-003 horizon-forbidden-west-state-of-play-gameplay-reveal-ps5-18_rs7w
 
 

 

TOUT N'EST PAS SI ROSE, SOUS LE SOLEIL DE CALIFORNIE

 

Et oui, après avoir dressé moultes louanges, il a tout de même des choses à redire. En effet, l'interface n'a quasiment pas changé, elle est toujours aussi lourde et prend toujours autant de place à l'écran. Beaucoup (trop?) d'armes sont à votre disposition, et les ennemis ayant tous des points faibles différents, vous allez très souvent devoir retourner dans l'inventaire afin de modifier votre roue des armes. Le loot est toujours omniprésent et obligatoire pour se faire de l'argent, fabriquer certaines ressources, améliorer votre équipement et cuisiner. Les arbres de compétences sont plus étoffés mais aussi plus confus, avec forcément des choix difficiles à faire en début de partie.

 
Horizon Forbidden West_20220223163100 Horizon Forbidden West_20220226142345 horizon-forbidden-west-20220216170458-scaled

 

Même si le brouillard de la carte se dissipe au fur et à mesure de votre progression, il y a encore trop de points d'interrogation et de quêtes présents à l'écran, laissant peu de place à l'improvisation et la découverte. Enfin, souvent lors des phases de casse-têtes, Aloy se parle à elle même, ce qui est plutôt appréciable pour l'immersion, mais elle nous donne trop rapidement la solution de l'énigme, alors que l'on a à peine commencer à chercher ce qu'il faut faire. En général donc, le studio ne laisse pas assez de liberté au joueur, on est souvent pris par la main et nous n'avons pas trop la possibilité de nous perdre...

 

UNE NARRATION PRENANTE

 

Si comme moi, l'histoire de Zero Dawn vous avait scotché, attendez vous à prendre une deuxième claque avec Forbidden West ! Les révélations s'enchaînent, les développeurs y sont allés à fond ! Ils ont vraiment étendu, déroulé leur univers et maintiennent la pression grâce à des twists bien sentis. De plus, les propos font terriblement écho à notre société actuelle...

 

Horizon Forbidden West_20220225175036 Horizon Forbidden West_20220226143745
 
 

Guerrilla a fourni un très gros effort afin d'améliorer significativement la mise en scène et les dialogues. Finis les champs / contre-champs du premier épisode, tout est beaucoup plus dynamique ici, les discussions sont beaucoup plus fluides et permettent de bien développer les relations avec les autres personnages, qui occuperont une plus grande place dans l'aventure d'Aloy. Elle ne sera plus forcément seule et quelques compagnons même feront un bout de chemin avec notre héroïne.

 

Horizon Forbidden West_20220221130733 Horizon Forbidden West_20220223163614 Horizon Forbidden West_20220226154726

 

Les quêtes secondaires ont aussi bénéficié d'un gros travail, souvent liées entre elles à un objectif de région plus gros: une approche intéressante. Comptez une vingtaine d'heures pour faire la quête principale en ligne droite, le double avec les histoires  Si Zero Dawn a dévoilé tout le potentiel de la série, Forbidden West pousse les curseurs encore plus loin et lance une tonne de pistes pour la suite !

 

Horizon Forbidden West_20220226150457 Horizon Forbidden West_20220226150843
 
 

Horizon Forbidden West_20220218215627

 

Horizon Forbidden West est une démonstration visuelle et esthétique sur toutes les consoles, grâce à des animations retravaillées et criantes de réalisme, un gameplay toujours aussi plaisant, une musique et des sons d'ambiance qui viennent sublimer le tout et renforcer l'immersion. Cependant, son open world trop classique dans sa structure ne prend pas assez de risques et une interface encore un peu trop lourde à prendre en mains viennent ternir le tableau. Mais Guerrilla Games a effectué un tel travail sur la narration, le scénario et la mise en scène que nous ne pouvons qu'être transportés, accompagnant Aloy dans son aventure épique. Une vraie suite réussie !

 

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • aussi beau sur PS5 que sur PS4 (même la Fat)
  • techniquement quasi impeccable
  • une direction artistique et une ambiance
  • des animations qui rendent les combats plus intenses et les dialogues plus vivants
  • une exploration facilitée
  • un scénario avec beaucoup de révélations et de rebondissements
  • une mise en scène dynamique
  • une narration prenante
  • des quêtes secondaires bien travaillées

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • une interface un peu lourde
  • beaucoup trop d'armes
  • un monde ouvert trop classique, qui ne laisse pas trop la possibilité de s'y perdre
  • Aloy qui donne trop vite la solution des puzzles, en parlant toute seule

 

 

Horizon Forbidden West est disponible depuis le 18 février 2022 sur PS5 et PS4, en version physique et digitale.

 

M4d_Max

 


06/03/2022
1 Poster un commentaire

Notre test d'UNCHARTED : LEGACY OF THIEVES COLLECTION, un objet promotionnel fainéant.

InShot_20220203_193252287

 

Depuis quelques années déjà, la mode est aux remasters. À chaque nouvelle génération, on nous ressert les mêmes jeux mais en mieux (?). Alors quand Naughty Dog et Sony nous proposent cette version remastered d'Uncharted 4 et Uncharted The Lost Legacy, nous nous reposons, à nouveau, la même question : pourquoi ? Éléments de réponses dans ce test. Enfilez votre holster et prenez votre carte ancienne, on repart à la chasse aux trésors perdus  !

 

 

 

 

L'AVENTURE AVANT TOUT

 

Pour commencer, précisons, tout d'abord, que vous n'aurez ici affaire qu'à l'épisode 4, sorti en 2016, et son DLC stand-alone The Lost Legacy, sorti en 2017. On aurait apprécié un remaster des trois premiers jeux, mais non, dommage... Cependant, il n'est pas nécessaire d'avoir joué aux opus PS3 pour suivre, vous manquerez juste quelques petites références.

 

Et avant d'aller plus loin, pour celles et ceux qui n'auraient jamais mis les mains sur la saga Uncharted (honte à vous quand même !! :), petit rappel du scénario. Vous suivez les aventures de Nathan Drake, un chasseur de trésors professionnel, qui, après avoir pas mal bourlingué à travers le monde et être revenu systématiquement bredouille, décide de se poser un peu avec sa femme, rencontrée lors de l'une de ses folles histoires. Mais l'appel du large n'est jamais loin pour Nate, surtout lorsque son frère, supposé mort il y a 15 ans de cela, revient de nulle part et lui dit : "Hey salut ! J'ai besoin de toi pour mettre la main sur le plus gros trésor de pirates jamais connu ! ". Et vous voilà partis pour une chasse aux indices à travers l'Écosse et Madagascar. Bien sûr, l'ancien associé des frangins est aussi sur le coup et fera tout pour arriver avant eux, grâce à son armée de mercenaires.

 

Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220128171511 Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220128171745
 
 

Quant à The Lost Legacy, vous incarnez cette fois Chloé Frazer, un personnage rencontrée dans l'épisode 2, elle aussi une vraie tête brûlé férue "d'archéologie". Nathan et elle avait d'ailleurs un petit crush lors de cette aventure, avant qu'il ne finisse par choisir Elena (vous pouvez indiquer votre team en commentaires 😁). Chloé fera équipe avec Nadine Ross, antagoniste d'Uncharted 4, pour mettre la main sur la défense cassée de Ganesh, un mythe issu des légendes indiennes.

 

Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220203153255 Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220203155330 Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220203155424
 
 

LE JUSTE PRIX

 

Pour une fois, parlons prix car ce point est important. Sony propose le jeu (enfin les deux!) pour la PS5 à 49.99€. Cependant, si vous possédez déjà l'UN des deux jeux en version physique ou digitale ou bien le bundle digital PS4, il suffira de le réinstaller et de vous acquitter de la modique somme de 10€ pour obtenir la mise à jour next-gen, pour Uncharted 4 ET Uncharted The Lost Legacy. Deux pour le prix d'un ! Bien entendu, cela ne fonctionne pas si vous avez obtenu une copie via votre abonnement PS Plus, faut pas déconner non plus ! Quand on sait que Sony a "mystérieusement" fait disparaitre ces deux jeux du Playstation Store et face au prix de base de ce remaster, assez élevé, je trouve, et que le mode multijoueurs n'est pas inclus, la bonne idée serait de vous dégoter une version physique en occasion et de simplement payer la mise à jour, si vous n'avez rien de base. Ce sera beaucoup plus rentable ! Encore que...

 

how-to-buy-or-upgrade-to-uncharted-legacy-of-thieves-collection_61f03f2283e66

 

DE BEAUX RESTES

 

Revenons à la question du pourquoi des remasters. Ces rééditions permettent avant tout de remettre les licences au goût du jour avec les performances de la technologie actuelle, en l'occurrence celles de la PS5, ici. Et comme on pouvait s'y attendre, l'évolution est uniquement graphique. Même si les jeux étaient déjà très beaux et très détaillés, à l'époque, on peut noter tout de même une amélioration au niveau des lumières qui viennent encore plus sublimer les magnifiques décors. Mais globalement, les développeurs se sont contentés du service minimum en, simplement, activant des options et en poussant des curseurs... pour vous proposer les traditionnels mode "fidélité" et "performance".

 

Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220201164804 Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220202143631 Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220202145444
 

Le mode Fidélité vous proposera de la 4K native en 30 fps, avec parfois des toussotements au niveau du framerate, alors que le mode Performance pourra afficher de la 4K upscale mais 60 images par seconde. C'est d'ailleurs ce mode qui est à privilégier tant la différence visuelle entre les deux 4K est minime. Et pour ceux qui ont des écrans compatibles, il existe même un mode Performance +, proposant un affichage 1080p à 120 images par seconde.

 

Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220202165809 Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220203155703
 
 

Si on regarde de plus près, on constate que les jeux ont quelque peu vieillis, notamment par rapport à quelques animations faciales et surtout à leur gameplay. D'autres standards sont sortis depuis et ont établis de nouvelles normes. On passera outre, par exemple, sur la dissonance ludo-narrative, où le gentil Nate est en fait un tueur de masse qui bute une tonne de mercenaires à tour de bras !

 

Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220201164031 Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220201164504 Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220202004854
 

Mais ne boudons pas notre plaisir ! Naughty Dog sont passés depuis longtemps maîtres dans l'art de la narration, du rythme et du level design : Uncharted 4 et Uncharted The Lost Legacy restent toujours aussi bons, enchaînant scènes d'action intenses et phases d'exploration dans des lieux splendides, envoûtants et dangereux. Une chasse au trésor popcorn incroyable qui se laissera savourer pendant une quinzaine d'heures pour le jeu de base et environ 8h pour son extension. Voilà une saga incontournable que vous devez avoir fait si vous possédez une Playstation !

 

LE JEU VIDÉO COMME NOUVEL OBJET DE PROMOTION ?

 

Dans notre cas, une autre réponse pourrait justifier ce remaster, celle de la promotion. Si vous suivez un minimum l'actualité pop culture, vous savez sûrement que Sony prépare un long-métrage Uncharted avec Tom Holland dans le rôle de l'aventurier beau gosse. Et du coup, quelle belle occasion de faire parler de la licence, trois semaines avant la sortie du film, que de sortir ce remaster !

 

share

 

On ne s'y trompe pas lorsqu'on voit que Sony offrait une place de cinéma à celles et ceux qui ont mis à niveau leur jeu ou acheté cette Legacy Of Thieves Collection avant le 04 février. Et nous nous retrouvons donc avec objet promotionnel, plus qu'un vrai remaster, fainéant et avare en contenus... Les développeurs ont juste poussé les curseurs à fond sans nous proposer une vraie édition finale, qui auraient pu contenir des making-of ou des carnets de développeurs par exemple. On a la terrible sensation de manger un plat passé au micro-ondes, et ce genre de remaster, ça commence à être pénible, bien que, même réchauffé, le plat reste bon...

 

Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220201171836 Uncharted™_ Legacy of Thieves Collection_20220203021630
 
 

Pour faire le bilan de cette Legacy Of Thieves Collection, on se pose encore la question de pourquoi ce remaster. Quand on considère le peu d'améliorations, uniquement graphiques avec des modes 4K, on ne peut être que déçu. Et à 50€ la mise à jour, si vous ne possédez pas le jeu de base, ça pique ! Sony se sert de cette version remastered pour promouvoir le film bientôt à venir en salles. En résulte donc une version fainéante, fade, sans ajouts notoires. Heureusement, les qualités intrinsèques des jeux permettent de passer un très bon moment. L'achat est donc envisageable si vous voulez découvrir la licence ou si les graphismes et les images par seconde sont très importants à vos yeux. Mais, je vous conseille de passer par l'occasion pour ne payer que la mise à niveau.

 

 

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • un mode 4K/60 fps qui fait le job
  • toujours un plaisir de replonger dans cette licence incontournable
  • des environnements à couper le souffle
  • un rythme et une narration maîtrisés
  • des jeux qui restent au top même plusieurs années après leurs sorties

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • uniquement les jeux de la saga sur PS4 sont remasterisés
  • un prix élevé pour une simple MàJ 4K
  • améliorations graphiques en mode minimum syndical
  • pas de multijoueurs
  • des jeux qui ont un peu vieillis (gameplay, animations faciales...)
  • un remaster avec aucun contenus, simplement prétexte à faire la promo du film à venir
  • un achat dispensable si vous connaissez les jeux de base

 

 

Uncharted Legacy Of Thieves Collection est disponible depuis le 28 janvier 2022, en version physique et digitale, sur PS5, et atterrira plus tard dans l'année sur PC. Une mise à niveau à 10€ est proposée pour les possesseurs de versions PS4.

 

M4d_Max


09/02/2022
0 Poster un commentaire

Notre test de TREASURES OF THE AEGEAN, un Metroidvania qui tourne en boucle.

InShot_20220126_121730531

 

On commence l'année en douceur avec ce petit soft, Treasures Of The Aegean, plateformer d'exploration en 2D, aux multiples références comme Prince Of Persia, Tomb Raider ou encore Flashback. Les développeurs nous promettent un thriller d'action historique avec une esthétique bande-dessinée. Enfilez de bonnes baskets et prenez vos livres d'histoire, c'est parti !

 

 

 

Vous incarnez Marie, une aventurière avec la personnalité de Lara Croft et le style de l'héroïne de Mirror's Edge. Celle-ci rejoint son ami James, un rat de bibliothèque passionné par la Grèce Antique, pour des vacances sur l'île grecque de Santorin. Mais soudainement, un grondement se fait ressentir et, au profit d'une éruption volcanique, une île sort des eaux. D'après James, ce serait Théra, le royaume du Roi Minos, à la tête de la civilisation perdue des Égéens, un peuple étrangement avancé pour son époque et qui régnait en maître sur cette région du monde.

 

2022012400564100_c 2022012400590900_c 2022012401002900_c

 

Ni une, ni deux, nos deux chasseurs de trésors sautent dans un hélicoptère pour explorer ce bout de terre sorti de nulle part. Mais, à peine le temps d'arpenter les lieux, que le volcan entre en éruption et la planète explose, carrément ! Et tout à coup, le temps se rembobine et on recommence au matin du drame... En effet, pendant sa fuite, Marie laisse tomber son smartphone, qui est alors téléporté dans le passé, à l'époque du Roi Minos, qui le récupère, en 1639 avant J.C., complètement étonné de cette découverte... Passé modifié, paradoxe temporel, prophétie, BOOM !! 

 

2022012401322100_c 2022012401324000_c

 

Vous l'aurez alors deviné, on ne va pas se retrouver ici dans un metroidvania "classique". En effet, Undercoders intègre une mécanique de roguelite avec une boucle temporelle, un genre mis en avant l'année dernière avec des titres comme Returnal (Notre test par ici) ou Deathloop. L'intégralité de la gigantesque carte est accessible dès le début, et il ne sera pas nécessaire d'obtenir de nouveaux pouvoirs pour débloquer de nouvelles zones. Vous serez en revanche limités par le temps, avec des boucles d'environ 14 minutes. Charge à vous, pendant vos multiples runs, de trouver les nombreux trésors cachés sur l'île. À la fin des boucles, chaque relique dénichée va venir remplir un sablier et ainsi ajouter de précieuses secondes aux boucles suivantes.

 

2022012400592400_c 2022012402054600_c 2022012402215300_c

 

Vos premiers runs vont surtout servir à cartographier les lieux grâce au GPS, ce qui va permettre de garder une trace entre vos essais. Une option bien pratique va vous permettre de placer des marqueurs sur la carte, pour vous souvenir des points d'intérêt. Cette activité deviendra même essentielle, tant la map est énorme. On regrettera du coup que l'île de Théra comporte pas mal de zones vides, simplement promptes à cacher les 110 trésors du jeu et, surtout,vous faire perdre du temps lorsque vous voudrez vous déplacer entre deux lieux. Heureusement, vous garderez le savoir acquis d'une boucle à l'autre, seuls les mécanismes et les clefs reviennent à zéro. On apprécie également que James nous largue, à chaque run, à un endroit différent de l'île, ce qui casse un peu la répétition.

 

2022012401012800_c 2022012401083200_c

 

Peu à peu, le scénario se met lui aussi en place. Entre chaque boucle, des flashbacks vont permettre de développer le background des personnages et de présenter l'ennemi, en la personne d'un autre chasseur de trésors et son armée privée, forcément liés au passé des protagonistes  : on est dans du classique  !

 

2022012400560300_c 2022012402045000_c

 

Notre Indiana Jones des temps modernes ne disposant pas d'armes, vous ne pourrez pas tuer ou assommer vos adversaires; il faudra alors les éviter. A contrario, si eux vous touchent, vous ne mourrez pas pour autant. Via une petite cutscene, maligne, en 3 cases, on vous montre que votre personnage survit, mais vous perdez une minute au chrono... Idem pour les chutes de trop haut.

 

2022012402120700_c 2022012417561000_c

 

Marie est une as du parkour, ce qui fait que les déplacements sont très rapides et fluides. Vitesse, sauts, lianes, courses sur les murs, objets à couper, à pousser... Arpenter l'île de cette façon est très agréable  !

 

1-About

 

Treasures of the Aegean - Cabri

 

Côté esthétique, le jeu s'en sort avec les honneurs. C'est lumineux, c'est coloré mais les décors manquent tout de même de détails pour vraiment nous transporter. Certains environnements valent le détour, mais les zones vides, comme précédemment cité, remplies avec des décors génériques, viennent ternir la tableau. Les développeurs disent s'être inspirés de Tintin, et on comprend mieux... Pourtant, la partie musique est réussie. Le tout fait quand même le job pour qu'on reste.

 

2022012401513900_c 2022012418313000_c 2022012601460800_c

 

2022012401140700_c 2022012401291700_c

 

Les énigmes et les puzzles sont suffisamment bien fichues, sans être trop compliqués, pour ne pas nous perdre inutilement. Les explications historiques sont disséminées avec justesse, sans nous assommer, et nous tiennent en haleine pour aller jusqu'à la fin. Fin qui arrive un peu trop rapidement, on n'aurait pas cracher sur un peu plus...

 

2022012418235400_c

 

 

Undercoders nous proposent, avec Treasures Of The Aegean, une aventure originale, avec ses boucles temporelles, mêlant plateforme, exploration et roguelite, avec une action effrénée. Les déplacements de Marie, façon parkour, sont très fluides et il est agréable de découvrir l'île, qui dispose cependant d'une carte trop grande, souvent remplies de zones vides. L'esthétique BD et le scénario, pourtant plaisants, manquent de finitions, mais le tout reste suffisamment accrocheur pour aller jusqu'à la fin, qui arrive cependant trop vite...

 

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • les boucles temporelles
  • les mécaniques de roguelite
  • les marqueurs pour noter les points d'intérêt
  • le parkour, efficace et fluide
  • le style BD
  • l'exploration de l'île

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • une carte trop grande avec beaucoup de sections vides
  • un scénario simple
  • une direction artistique qui aurait mérité plus de finitions

 

 

TREASURES OF THE AEGEAN est disponible depuis le 11 novembre 2021 en version digitale et depuis le 24 novembre 2021 sur PS5, PS4 et Switch en version physique (Plus de détails sur les différentes éditions par ici).

 

81JcUKCtlPL

 

Le test a été réalisé sur une version Switch.

 

M4d_Max


28/01/2022
0 Poster un commentaire

Notre test de GHOST OF TSUSHIMA DIRECTOR'S CUT : le voyage de Jin continue ...

InShot_20210825_165252076

 

En 2020, Sucker Punch nous claquait quasiment l'un des jeux de l'année avec Ghost Of Tsushima. Un an plus tard, la PS5 est sortie et il est de bon ton de nous présenter une version enrichie, sous-titrée Director's Cut. Qu'a-t-elle à nous apporter?

 

 

Petit point info pour commencer: si vous possédez déjà le jeu de base sur PS4, en physique ou en digital, il faudra payer 19.99€ pour passer à la Director's Cut sur la même plateforme, et 29.99€ pour la PS5. Si vous ne possédez rien et que cette version vous intéresse, il faudra débourser 69.99€ sur PS4 et 79.99€ sur PS5 (Disponible ici). Enfin, si vous optez pour la Director's Cut sur PS4 et que vous souhaitez passer à la next-gen plus tard, il vous en coûtera 9.99€. De plus, le transfert de sauvegarde est disponible, dès le menu principal. Très simple et rapide à utiliser, vous retrouverez votre avancée en deux clics !

 

Ghost of Tsushima_20210821150152

 

Revenons également sur le terme Director's Cut, utilisé ici. Cette appellation est empruntée au cinéma et désigne (en général) une version plus longue d'un film, enrichie de scènes coupées, ce qui ne modifie pas l'histoire, mais ajoute plus de détails et de profondeur. C'est ici parfaitement le cas, puisque Sucker Punch nous propose, dès l'acte 2, de découvrir une nouvelle île et, surtout, le passé de Jin. Cet arc narratif n'est pas primordial mais il apporte des explications sur les choix de notre samouraï et plus d'épaisseur au personnage.

 

Ghost of Tsushima_20210824015731 Ghost of Tsushima_20210821145753
 
 

Concernant le test du jeu principal, je vous renvoie vers mon article sur Ghost of Tsushima, que j'ai eu la chance de tester l'année dernière. Ici, comme vous l'aurez compris, je m'attarderai surtout sur les nouveautés apportées par cette Director's Cut. La nouvelle aventure de Jin commence par l'inspection d'un village de pêcheurs. Un massacre a eu lieu et le guerrier devra faire face à un nouveau type d'ennemis mongols, les chamanes. Ces derniers entrent dans une transe incantatoire qui stimule l'esprit combatif de leurs alliés et leur permet d'attaquer sans relâche. Il faudra donc s'occuper d'eux en premier. Une fois qu'il a zigouillé tout le monde, Jin apprend qu'un contingent de Mongols, avec à sa tête l'Aigle,  a pris ses quartiers sur l'île d'Iki et projette d'envahir Tsushima , depuis ce point. Et comme bien souvent, la meilleure défense reste l'attaque, le Fantôme décide de se rendre immédiatement sur place pour mettre un terme à la menace de l'Aigle.

 

Ghost of Tsushima_20210821130155 Ghost of Tsushima_20210821145627 Ghost of Tsushima_20210824015124
 
 
 

Mais l'île d'Iki n'est pas un endroit comme les autres pour Jin. C'est là-bas que son père a été tué, pendant une invasion du clan , quinze ans auparavant. Sur cette île, pas de seigneurs, pas de chefs de clans, Iki est surtout peuplée de paysans et de pirates. Autant vous dire qu'un samouraï, un Sakaï encore plus, n'est pas le bienvenu. Cette fois, vous n'êtes pas un sauveur mais un envahisseur. À peine débarqué, notre héros se fait capturer par l'Aigle et cette dernière nous fait ingurgiter une sorte de poison, qui va causer à Jin des hallucinations régulières. Ces visions interviennent à des moments aléatoires, selon vos actions, et tentent de faire réfléchir Jin sur ses actes passés. Vous en aurez forcément plus si vous avez déjà fini l'histoire principale. De plus, le samouraï revivra des souvenirs partagés avec son défunt père, au moment de l'invasion du clan Sakaï, et devra affronter les choix de sa famille.

 

 

Ghost of Tsushima_20210821132044 Ghost of Tsushima_20210821163333
 
 

Globalement, la narration de ce chapitre est plus maîtrisée car plus condensée. Cinq à sept heures vous seront nécessaires pour boucler cet arc narratif, le double pour explorer l'île d'Iki. Aux activités annexes déjà existantes, viennent s'ajouter une arène de combat, de nouveaux sanctuaires (dans lesquels il faudra jouer de la flûte, en inclinant la manette, pour attirer les animaux à vous), des défis d'archerie et une chasse aux objets légendaires. L'exploration fonctionne toujours à merveille, avec un level design impeccable et une direction artistique qui respire l'amour dans son rapport à la nature.

 

 

Ghost of Tsushima_20210821151228 Ghost of Tsushima_20210824021026 Ghost of Tsushima_20210824023008
 
 
 

Les décors sont toujours aussi somptueux et le mode photo est une nouvelle fois de la partie. Concernant les améliorations techniques sur PS5, le jeu tourne désormais en 4K et 60 fps (sauf pour les cinématiques qui restent en 30 fps) sur next-gen. C'est plus beau, même si des effets de scintillement persistent. Comme d'habitude, la PS5 améliore significativement les temps de chargement et les vibrations de la Dual Sense améliorent l'expérience de jeu.

 

 

Ghost of Tsushima_20210824023744 Ghost of Tsushima_20210824025730
 
 

Cette édition Director's Cut ne rajoute qu'un seul nouveau type d'ennemis, à savoir, les chamanes, mais attention, maintenant les adversaires lambda peuvent désormais changer de style de combat pendant un affrontement. Ils peuvent, par exemple, passer d'une lance à une épée, ce qui vous obligera vous aussi à adapter votre défense, pimentant pas mal les batailles. Votre fidèle ami destrier sera également upgradé puisqu'il pourra exécuter une charge montée dévastatrice qui fera valdinguer les Mongols comme des quilles, bien pratique ! Niveau fonctionnalités, cette mouture ajoute des options d'accessibilité, notamment pour les gauchers, la possibilité de masquer votre carquois et corrige un "défaut" du jeu de base, à savoir, l'activation d'un système de lock des adversaires. 

 

 

Ghost of Tsushima_20210821152903 Ghost of Tsushima_20210823004146 Ghost of Tsushima_20210824012602
 
 
 

Cette sortie est également l'occasion de vous indiquer que pas mal de mises à jour ont été faites en un an, comme la possibilité de rejouer les missions à volonté, un mode New Game +, avec beaucoup d'éléments cosmétiques à la clef, et surtout le Mode Legends, la partie multijoueurs de Ghost Of Tsushima. Un mot rapide sur celui-ci, qui n'était donc pas disponible lors de notre précédent test, pour vous indiquer que ce mode, basé sur la coopération, est vraiment bien fichu, avec une ambiance différente, tels des contes narrés par une voix omnisciente. Les "Histoires" que vous pouvez parcourir à deux sont prenantes tout comme les raids, qui eux peuvent se jouer à 4. Petit bémol sur le mode survie, trop long, mais qui sera bientôt rééqulibré grâce à une mise à jour, apportant avec elle le mode Rivals, qui permettra à deux équipes de s'affronter contre des vagues de monstres.

 

Ghost of Tsushima_20210821161052 Ghost of Tsushima_20210824012545

 

Ghost of Tsushima_20210821125301 Ghost of Tsushima_20210824020235 Ghost of Tsushima_20210824121919
 
 
 

Ghost of Tsushima_20210821175256

 

Un an après, c'est toujours un bonheur de retourner dans l'univers de Ghost Of Tsushima. Même si les défauts du jeu de base ne sont pas corrigés, cette Director's Cut apporte son lot de nouveautés, à commencer par l'île d'Iki, plus sauvage, et un éclairage sur le personnage de Jin et son héritage familial, qui lui donne plus d'épaisseur grâce à une narration plus directe et condensée. L'exploration est toujours agréable grâce à du contenu annexe intéressant, dans des décors somptueux en 4K 60 fps sur PS5. Même si cette extension est dispensable, elle apporte de la profondeur et il serait dommage de s'en passer tant Sucker Punch l'a préparée avec soin. Et les nombreuses mises à jour ont amené encore plus de contenu, notamment le mode Legends multijoueurs. Ghost Of Tsushima Director's Cut est vraiment la version ultime si vous souhaitez partir explorer ce monde envoûtant et enivrant, la quête de revanche et de rédemption d'un samouraï.

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • un arc narratif qui apporte un éclairage nouveau sans dénaturer le jeu de base
  • une narration maîtrisée, sans longueurs
  • le passé de Jin vu sous un autre angle
  • l'île d'Iki, plus sauvage, avec pas mal de contenu, sans qu'il y en ait trop
  • des graphismes (encore) améliorés
  • un contenu globale énorme

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • des défauts pas corrigés
  • un seul nouvel ennemi nous est proposé...

 

 

GHOST OF TSUSHIMA DIRECTOR'S CUT est disponible depuis le 20 août 2020, en exclusivité, sur PS4 et PS5, en format digital et physique.

 

 

M4d_Max

 

 


27/08/2021
2 Poster un commentaire

Notre test d' OBSERVER SYSTEM REDUX, un thriller cyberpunk envoûtant !

InShot_20210723_013905159

 

La sortie de Cyberpunk 2077 a clairement permis un regain d'intérêt pour le genre. C'est peut-être ce qui a décidé Bloober Team de nous présenter une version définitive de leur thriller cyberpunk primé, Observer, ici sous-titré System Redux, sorti en 2017. Cette mouture remasterisée, améliorée pour les nouvelles consoles et accompagnée de contenu en plus, vous permettra de découvrir (ou redécouvrir) l'enquête envoûtante de ce flic usé, qui va le mener aux tréfonds de l'esprit humain.

 

 

Cracovie, Pologne - 2084

 

La ville semble nous étouffer par son atmosphère pesante, noyée sous la pluie et les néons. Les riches, toujours plus riches, vivent tout en haut de leurs tours d'ivoire tandis que les pauvres, toujours plus pauvres, s'entassent comme des rats dans des immeubles délabrés et crasseux.

 

Bien avant ça, les Humains ont succombé aux sirènes des augmentations physiques et neurales, que ce soit par envie ou par nécessité. Mais il y a eu le Nanophage, une épidémie numérique qui a ravagé une partie de l'Humanité et qui continue à sévir. Puis, il y a eu la guerre entre les blocs de l'Ouest et de l'Est. Sur les cendres de gouvernements affaiblis ou disparus, les corporations, comme Chiron, ont pris le contrôle pour forger leurs propres empires corrompus. Sale temps pour la planète...

 

Observer_ System Redux_20210721113017

 

Vous êtes Daniel Lazarski, un flic pas comme les autres, qui a la capacité spéciale de sonder l'esprit de ses suspects, pénétrer leurs rêves et leurs peurs pour en extraire la moindre preuve ou indice utile à son enquête : vous êtes un Observer (ou Observateur en français). Un appel inattendu va pour autant le sortir de sa routine. Son fils, disparu depuis des années, lui demande de l'aide. La communication provient d'un vieux bâtiment résidentiel, dans lequel quasiment toute l'action se déroulera. Ni une, ni deux, le vieux policier bourru fonce.

 

Observer_ System Redux_20210720210413 Observer_ System Redux_20210720211948
 
 

L'acteur qui donne son visage et sa voix à Daniel Lazarski n'est autre que le charismatique Rutger Hauer, icône du cyberpunk depuis son interprétation magistrale de Roy Batty dans le Blade Runner de Ridley Scott en 1982. Malheureusement disparu en 2019, Bloober Team lui rend hommage en début d'aventure. Sa prestation est ici impeccable, sa voix grave et fatiguée traduit à merveille l'état d'esprit de ce flic au bout du rouleau, qui en a marre de son boulot au service d'une corporation perverse et pourrie, une vraie réussite  !

 

blade-runner-rutger-hauer Observer_ System Redux_20210720210312 Observer_ System Redux_20210722143535

 

Une fois sur place, Daniel fait connaissance avec les lieux, pas très accueillants, et son concierge, vétéran de la guerre. L'immeuble est en mauvais état, sinistre et tortueux. Pour retrouver son fils, l'enquêteur que vous êtes devrez arpenter les étages et le sous-sol à la recherche de réponses. Il suffira de frapper aux portes des voisins pour engager des dialogues, à travers leurs interphones, souvent intéressants. À cette occasion, il sera possible d'en apprendre plus sur eux et leurs conditions de vie qui ne tiennent qu'à un fil, pleines de déviances et d'espoirs perdus. Très vite, il faudra faire la lumière sur une série de meurtres violents et lever le verrouillage de l'immeuble, confiné du reste du monde.

 

Observer_ System Redux_20210720222042 Observer_ System Redux_20210720211948 Observer_ System Redux_20210720215827

 

Pour vous aider dans vos recherches, Daniel est équipé d'implants de vue cybernétiques afin de déceler et d'analyser les traces organiques ainsi que les appareils électroniques. Vous aurez aussi à disposition un ordinateur de bord pour afficher vos objectifs et surveiller votre taux de synchronisation. Car si vous ne prenez pas votre pillule pour rétablir celui-ci, c'est la mort.

 

Observer_ System Redux_20210721011704 Observer_ System Redux_20210721120348 Observer_ System Redux_20210721120553

 

Et la mort, vous allez la cotôyer de près. Car si l'exploration de l'immeuble est plutôt tranquille, mais très agréable, le hack des esprits humains vous réserve un autre accueil. Délires psychédéliques, visions horrifiques et jumpscares en pagaille viennent émailler vos pérégrinations neurales. Bien que réussies, ces phases sont parfois longues et surtout, on ne sent pas réellement le danger. Là où Layers Of Fear arrivait à brouiller la frontière entre réel et imaginaire, dans Observer, nous savons quasi instantanément si nous sommes dans une simulation ou non. Les passages sensés faire peur font pschit la plupart du temps... Exception faite d'un virus informatique, matérialisé par un monstre bien flippant, qui peut vous tuer lors de certaines connexions aux cadavres. 

 

Observer_ System Redux_20210722181745

 

 

Observer_ System Redux_20210722143936 Observer_ System Redux_20210722144246
 
 

 

Observer_ System Redux_20210721123334 Observer_ System Redux_20210722153828 Observer_ System Redux_20210722155801

 

Mais alors, pourquoi ressortir une version remasterisée, me direz-vous ? Qu'apporte-t-elle ? Le test de ce jeu étant été réalisé sur PS5, je peux déjà vous parler du SSD qui fait une nouvelle fois des merveilles sur les temps de chargement et des retours haptiques de la Dual Sense qui apportent des sensations supplémentaires, mais ce n'est pas une franche réussite non plus. Ce remaster vient ajouter trois nouvelles affaires à résoudre qui rendent l'histoire du jeu encore plus profonde tout en explorant des thèmes qui suscitent la réflexion, comme l'intelligence artificielle, le trafic d'organes ou les expérimentations humaines.

 

Observer_ System Redux_20210720213359 Observer_ System Redux_20210721113006 Observer_ System Redux_20210722113542

 

La principale nouveauté est avant tout graphique. Observer a subi un beau lifting avec cette version System Redux : 60 fps, résolution 4K, des textures améliorées, de nouvelles animations, de nouveaux modèles et effets, le tout transformé par un ray tracing et une luminosité HDR.

 

maxresdefault

 

Le résultat est vraiment réussi et sublime la direction artistique, de haute volée qui reprend tous les codes du cyberpunk. Clairement un des points forts du jeu ! Il est du coup très agréable de naviguer dans le jeu tout au long des 8 heures nécessaires pour boucler l'histoire. Bloober Team a réalisé du beau travail et Konami a eu le nez creux en les faisant signer en juin 2021. Probablement en vue du prochain Silent Hill...

 

Observer_ System Redux_20210722171237 Observer_ System Redux_20210722173516

 

Observer System Redux est une véritable perle cyberpunk. Tous les sujets inhérents au genre sont abordés de façon intelligentes selon vos allers et venus dans l'immeuble. Plus libre mais aussi moins flippant que son aîné Layers Of Fear, Observer vous plonge dans les tréfonds de l'esprit humain avec la capacité du héros à pénétrer la tête des gens. Les nouveautés graphiques next-gen subliment une direction artistique brillante. L'interprétation magistrale de Rutger Hauer, l’androïde blond platine de Blade Runner, donne vie et corps à un flic fatigué à la recherche de son fils, une réussite.

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • une ambiance cyberpunk maîtrisée
  • la voix de Rutger Hauer impeccable
  • une intrigue agréable à suivre
  • une direction artistique somptueuse
  • des améliorations graphiques  qui changent vraiment les choses visuellement
  • 3 nouvelles affaires
  • des jumpscares à profusion

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • des longueurs dans les phases de hack neural et sur la fin
  • une sensation de peur en deça comparé à Layers Of Fear
  • des jumpscares à profusion
  • de l'infiltration mal gérée

 

 

OBSERVER SYSTEM REDUX est disponible depuis le 19 novembre 2020, en version dématérialisée, sur PS5, XBox Series et PC, et depuis le 23 juillet 2021, en version physique (Disponible ici), sur PS5, Xbox Series, PS4, XBox One et PC.

 

 

 

 

 

M4d_Max

 

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le Discord et le Forum !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...

  • Egalement...

 

 


24/07/2021
0 Poster un commentaire

Notre test de RATCHET AND CLANK RIFT APART, la série prend une nouvelle dimension !

InShot_20210621_183849966

 

On attendait pas forcément ce Ratchet and Clank Rift Apart comme fer de lance de la PS5... Et c'est pourtant en cette qualité que Sony a présenté ce nouvel opus de la saga d'Insomniac Games. Et aux vues des dernières images et previews, notre "hype-O-mètre" était au plus haut ! Le serment de voyager entre les dimensions dans un magnifique écrin était très attirant et promettait de dévoiler pleinement les capacités de la PS5. Accrochez vos ceintures, c'est parti pour ce test complètement fou, direction l'espace !

 

 

NOUVELLE CONSOLE, NOUVEAU DÉPART

 

Commençons d'abord par un peu de contexte. La série Ratchet and Clank est née, il y a presque vingt ans, en 2002, de l'imagination du studio californien Insomniac Games. Pas moins de 11 jeux sont sortis depuis cette date, sur PS2 et PS3, dont un remake sorti en 2016 sur PS4, accompagné d'un film d'animation. Depuis, Insomniac a mis la licence en pause et s'est consacré à la production de deux épisodes à grand succès de Spider-Man, en 2018 et 2020. Leur talent n'est plus à démontrer et Sony l'a bien compris en rachetant le studio en 2019 pour l'intégrer à leur giron de développeurs first-party.

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210612125306

 

Pour autant, il n'est pas nécessaire d'avoir fait les épisodes précédents pour apprécier ce Rift Apart. À ce titre, l'introduction du jeu est très intelligente. En effet, après pas mal d'années d'absence (double sens de lecture pour Insomniac), Ratchet et Clank participent à une parade en leur honneur. Les deux héros vont alors sauter de chars en chars, qui vont retracer leurs exploits. Cela va permettre aux nouveaux venus de capter quelques éléments de background et aux fans d'entrevoir pas mal de clins d'oeil. C'est aussi l'occasion de revoir quelques personnages et amis iconiques de la série. 

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210612125406 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210612125956 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210612130004
 
 
 

Bien entendu, le grand méchant, Dr Nefarious, va vite débarquer pour gâcher la fête. Il parvient à s'emparer d'un appareil permettant de créer des failles entre les dimensions. Dans la bagarre, le dimensionnateur est endommagé et envoie toute la clique dans un autre monde.

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210612131845 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210612133859
 
 

Bienvenue dans une ville à l'ambiance cyberpunk, Nefarious City... Ici, le double de la némésis de Ratchet règne en maître et les deux acolytes se retrouve séparés... Cependant, Clank ne tarde pas à tomber sur Rivet (prononcez "Rivette"), figure de proue de la résistance. Elle aussi est un Lombax, tout comme Ratchet, alors que, depuis le début de la saga, ce dernier pensait être le dernier survivant de son espèce, à l'instar de Rocket des Gardiens de la Galaxie. Ceci aura peut être une incidence pour une future suite, qui sait ?

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210612134240 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614121939 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614130331
 
 
 

Intégrer un nouveau personnage à une série peut être un exercice difficile. Cependant, ici, Rivet crève l'écran avec son charisme et son caractère différent de Ratchet. À partir de cet instant, vous incarnerez tour à tour l'un ou l'autre des Lombax, selon la planète à explorer choisie et il faudra remettre de l'ordre entre les dimensions.

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614142258 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210616143226
 
 

Tout ce début d'aventure accrocheur est mené tambours battants, avec un rythme effréné et une mise en scène impeccable. L'expérience acquise avec Spider-Man  a été très utile pour Insomniac Games et l'aide de Naughty Dog précieuse tant certaines séquences rappellent les plus belles heures de Nathan Drake ! Le dosage entre action et exploration ainsi que la variété des environnements sont bien gérés et on ne s'ennuie pas tout au long de la quinzaine d'heures nécessaire pour boucler l'aventure.

La qualité des dialogues, pleins d'humour, et la narration participent à faire de cet épisode une expérience familiale réussie. La qualité du doublage VF est également à souligner : un grand soin a été apporté aux voix françaises aussi bien pour les personnages principaux que pour les PNJ rencontrés ça et là. Mention spéciale à l'assistant d'un chef cuistot, qui nous donne un quête annexe, en parlant avec l'accent du Sud, j'ai ri !

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614135444

 

LE CHANGEMENT, C'EST MAINTENANT !

 

Je tiens tout d'abord  à préciser que toutes les images d'illustrations de ce test ont été réalisées par mes soins, grâce à l'outil de capture de la PS5. Cela vous montre à quel point Ratchet and Clank Rift Apart est beau ! Ca y est, on peut enfin dire qu'on a basculé dans la next-gen. Nous avions déjà eu un aperçu avec Returnal (Notre test par ici) mais là le jeu d'Insomniac enfonce le clou. Trois modes graphiques sont disponibles : le premier, intitulé "Fidélité" propose 30 images par seconde avec le ray tracing activé, des éclairages avancés, une densité visuelle accrue et une résolution 4K. C'est le réglage par défaut. Ensuite, le mode "Performance" permet d'avoir 60 fps mais sans ray tracing pour une meilleure résolution. Enfin, le mode "RT Performance" vous offre 60 fps avec ray tracing mais une image de plus faible résolution. Le mode "Fidélité" est parfaitement jouable, sans aucun soucis à noter.

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614134216 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210616142124
 
 
Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210616144709 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210617030643 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210621005138

 

Peu importe le mode choisi, dès les premières minutes, notre mâchoire se décroche... La frontière entre jeu vidéo et film d'animation n'a jamais été aussi fine. Le niveau de détail est très poussé et les effets de lumière, de fumée, de particules sont convaincants. Tout s'affiche en une fraction de seconde grâce au SSD de la PS5, sans toussoter, même lorsqu'on passe d'une dimension à une autre. Magique ! Le jeu est vraiment une vitrine technologique pour la console de Sony et, si tant est qu'on puisse encore utiliser cette expression en 2021, on a affaire ici à une vraie "claque graphique". Et c'est devenu une habitude dans les productions Sony, pour immortaliser vos plus beaux clichés, un mode photo est de la partie, le même que pour Spider-Man, qui propose une multitude d'options pour laisser libre cours à votre créativité.

 

L'EXPLORATION À FOND

 

Même si vous vous retrouverez quasi exclusivement dans des endroits cloisonnés, il sera possible de fouiller les environnements afin de débusquer des caisses à exploser pour cumuler des boulons, du raritanium pour améliorer vos armes ou encore des boulons dorés pour obtenir des bonus instantanés in-game, tels que des stickers pour le mode photo ou des skins pour la clef de Rachet ou le marteau de Rivet. Des poches dimensionnelles à fouiller apparaîtront également ça et là : à vous de traverser ces petites zones façon plateforme pour gagner une pièce d'équipement qui n'est pas seulement esthétique, puisqu'elle va vous apporter différents bonus d'XP ou de défense par exemple.

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614124634 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614135940 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210622121314
 
 
 

L'exploration sera fortement facilitée grâce à l'ajout de nouveaux moyens de se déplacer. Si le fait de pouvoir grinder sur des rails ou utiliser un grappin est toujours possible, vous pourrez désormais courir sur certains murs et utiliser un dash, dans un mouvement à l'effet assez cool, pour non seulement esquiver les coups mais aussi passer à travers certaines barrières d'énergie. Des moyens de locomotion seront aussi à disposition comme une monture volante, une sorte d'escargot dopé ou des bottes faisant office de rollers survitaminés ! On regrettera malgré tout l'absence d'une min-map, ce qui oblige à naviguer sans cesse dans le menu pause pour afficher la carte...

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614131636 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614132505
 
 
Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614141916 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210616152859 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210616154612

 

Sans changer sa structure, Insomniac améliore sa formule pour rendre le jeu encore plus dynamique en dosant parfaitement le rythme en action et exploration, à travers des lieux sans cesse renouvelés. Avant que pointe la lassitude, les développeurs nous proposent une nouvelle aptitude ou une nouvelle activité qui vient relancer l'intérêt. À ce titre, des minis-jeux viennent entrecouper le déroulé des choses de façon assez simple, pour ajouter du contenu, comme Glitch, la petite araignée qui combat les virus informatiques sous forme de jeu de shoot ou la partie gameplay de Clank qui se déroule plutôt sous forme de puzzle façon Lemmings où vous devrez dégager le chemin à des copies dimensionnelles de Clank pour leur permettre d'arriver au bout du niveau.

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614133539 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614133620 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210617132119
 
 
 

LE LOMBAX ÉNERVÉ

 

Ratchet and Clank Rift Apart conserve son ADN de jeu de tir déjanté avec sa tonne d'armes (peut être trop ?) à acheter auprès de Mme Zurkon. Chacune d'entre elles est bien sûr améliorable grâce au raritanium accumulé. Malheureusement, certaines armes font doubles emploi et on se retrouve souvent à employer les mêmes. Il aurait plus intelligent de partager les guns entre Rivet et Ratchet en proposant un gameplay différent entre les deux Lombax qui n'auraient pas les mêmes aptitudes. Car au contraire, nos deux héros à poils partagent donc le même arsenal mais aussi la même progression ainsi que les mêmes gadgets... Ce détail casse un peu la cohérence, c'est dommage.

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210612130830 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210616144013
 
 

L'autre point criticable vient de ces fameux portails mis en avant lors de la promotion du jeu. Si cette fonctionnalité marche très bien dans les faits, leur utilisation semble un peu forcée, notamment lors des combats. Lorsque ces failles apparaissent en jaune, il suffit d'appuyer sur L1 pour lancer le grappin et se téléporter immédiatement vers celles-ci. Utiles lors des phases de plateforme, elles le sont un peu moins lors des combats. Et les failles violettes qui permettent de passer d'une dimension à une autre, sont elles complètement scriptées. Il aurait été sympa d'avoir un gun qui permette de créer soi-même ses portails comme dans Portal. Fonctionnalité survendue pour mettre en avant les capacités de la console ? Peut-être...

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210612133452 Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210614131449
 
 

Les fonctionnalités haptiques de la Dual Sense sont globalement bien utilisées avec les gâchettes  à deux mode de tir et les vibrations bien présentes. Même si le tout vient enrichir l'expérience, cela n'est pas aussi maîtriser que dans Returnal. Par contre, on peut saluer le gros travail réalisé par Insomniac sur l'accessibilité, qui proposent énormément d'options pour s'adpater au mieux à vos difficultés éventuelles. Là aussi, ça devient une habitude chez Sony et c'est très bien !

 

Ratchet _ Clank_ Rift Apart_20210617155603

 

Même s'il est évidemment possible de penser que Ratchet and Clank Rift Apart bénéficie d'un effet de manque d'exclues PS5 et d'un coup de projecteur énorme, cette analyse est très réductrice. Le jeu d'Insomniac Games regorge de qualités à commencer par une narration maîtrisée et un rythme parfaitement équilibré entre action et exploration. La formule ne change pas mais est enrichie de pleins de bonnes idées qui ne laissent pas l'ennui s'installer. De plus, Rivet, le nouveau personnage fait une entrée fracassante dans la série. Visuellement magnifique, le jeu est une véritable vitrine pour la PS5. La saga a été remise sur le devant de la scène et nul doute que la suite des évènements sera très attendue.

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • une direction artistique de haute volée
  • un nouveau personnage charismatique
  • une narration maîtrisée
  • un rythme parfait entre exploration et action
  • un jeu pour toute la famille
  • des dialogues bien écrits, souvent drôles avec une très bonne VF
  • un vrai film d'animation jouable
  • des ajouts de déplacement qui rendent l'expérience encore plus dynamique
  • un renouvellement des activités et des décors qui ne laissent pas l'ennui s'installer
  • une tonne de fonctions d'accessibilité

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • pas de mini-carte
  • trop d'armes
  • aucunes différences entre le gameplay de Ratchet et Rivet
  • la promesse des portails, un peu survendue
  • des fonctionnalités haptiques qui font le job, sans plus

 

 

Ratchet and Clank Rift Apart est disponible depuis le 11 juin 2021, en exclusivité sur PS5, en version physique et digitale. Disponible à l'achat dans cet article !

 

M4d_Max

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le Discord et le Forum !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...

 


25/06/2021
2 Poster un commentaire

Notre test de LEISURE SUIT LARRY WET DREAMS DRY TWICE, un bon vieux point & click qui tâche !

InShot_20210528_183429579

 

Depuis 1987, le célèbre point & click Leisure Suit Larry nous narre les aventures de Larry Laffer, le Don Juan des années 80 au sex-appeal irrésistible, avec un humour bien particulier, une floppée de blagues sexistes et de filles légèrement vêtues. Ce nouvel épisode prend la suite directe de l'opus sorti en juillet 2019. Sans révolutionner le genre, le jeu évolue avec son époque et en 2021, les choses ont bien changés. Pour le meilleur ?

 

 

Larry est un obsédé. Tout droit débarqué des années 80, son univers machiste se confronte au monde d'aujourd'hui. Ce neuvième épisode de la série est une suite directe de l'opus Wet Dreams Don't Dry sorti en juillet 2019.  Larry a quitté Lost Wages, direction Cancun, pour épouser sa dulcinée, Faith. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu et Larry se retrouve seul et sur le point de se marier avec la fille du chef du village local... Mais il apprend que Faith est toujours en vie, quelque part sur l'archipel Kalau'a. Ni une ni deux, il prend sa **** et son couteau pour partir à sa recherche.

 

Leisure-Suit-Larry-Wet-Dreams-Dry-Twice-Pad wet-dreams-dry-twice-image-1
 
 

Un rapide résumé vous raconte les événements passés, mais si vous n'avez pas fait l'épisode 2019, il est difficile de tout saisir. On recolle tout de même les morceaux au fil de l'aventure.

Visuellement, le jeu de Crazybunch nous propose des décors et des personnages dessinés à la main, aux couleurs chatoyantes et c'est très joli ! Cette esthétique n'est pas s'en rappeler les grands point & click des années 90 et 2000 : Monkey Island, Les Chevaliers de Baphomet (Broken Sword) ou Runaway. Les personnages manquent un peu d'animation mais les tableaux fourmillent de détails et il faudra bien les fouiller pour dénicher une multitude d'objets en tout genre, qui vous aideront dans votre épopée. De ce point de vue, Wet Dreams Dry Twice reprend la tradition de l'assemblage farfelus d'items mais souffre du coup des problèmes inhérents au genre, à savoir le petit truc que vous n'avez pas vu mais qui vous bloque l'avancement de la quête...

 

image_1438472_20200921_ob_287d3d_leisure-suit-larry-wet-dreams-dry-tw

 

Heureusement, les développeurs ont eu une super idée en ajoutant l'option d'appuyer simultanément sur les deux sticks afin de révéler tous les éléments avec lesquels interagir. Bien pratique ! Surtout que le jeu est clairement pensé pour jouer sur PC, à la souris. Que ce soit sur PS4 ou sur Switch en mode docké, il faudra utiliser les sticks mais ceux ci s'avèrent trop sensibles, même si vous aurez la possibilité d'employer les gâchettes pour naviguer entre les points d'intérêt du tableau. Le tactile de la Switch rajoute une option mais les déplacements et la navigation restent donc laborieuses sur consoles malgré les aides mises en place. D'autant plus que les commandes ne sont pas forcément intuitives et mal expliquées au début.

Larry dispose d'un smartphone qui va lui permettre de fabriquer des objets plus compliqués mais ausi d'effectuer des voyages rapides, bien utile pour les nombreux allers-retours que vous devrez faire. De nombreuses énigmes se présenteront à vous pour environ 10/12 heures de jeu.

 

screenshot ss_f70d7bc7bc5be6b8bf9d90910ec6eed1aa5e5b9e
 
 

Si vous ne l'avez pas encore compris, Leisure Suit Larry utilise un humour potache avec des blagues (très) souvent en dessous de la ceinture. Si vous n'êtes pas un adepte du second degré, passez votre chemin.  Comme je le disais plus haut, Larry a sa vision de la société et des femmes, celle des années 80. Même s'il est à la recherche de la femme de sa vie, il n'est pas contre une partie de jambes en l'air et drague tout ce qui bouge. À ce titre, mention spéciale aux dialogues à choix multiples, souvent drôles et bien écrits, bourrés de références qui participent à l'ambiance loufoque du titre. Et on ne perd rien avec la traduction des textes en français, un bel effort a été fait  de ce côté là.

 

477658_DtzGEnQ0uX_1373430_screenshots_202011021617 leisure-suit-larry-wet-dreams-dry-twice-wallpaper-5 ss_c0a598cf9da7539b742d4116ca4cf2bcb99e02ae
 
 
 

Les allusions de Larry se retournent souvent contre lui et c'est souvent prétexte à aborder des sujets contemporains comme l'écologie ou la libération des femmes. Qu'il est bon de se moquer du libidineux bellâtre, totalement en décalage avec 2021. En règle général, même si vous verrez pas mal d'objets phalliques et de situations sexy, l'humour graveleux ne franchit pas les limites et garde une cohérence et un ton bienvenu.

 

Leisure-Suit-Larry-Wet-Dreams-Dry-Twice-7

 

Leisure Suit Larry Wet Dreams Dry Twice est un point & click des années 90 pur et dur. Des dialogues bien écrits, un visuel cartoon réussi, des énigmes qui ont leur logique et des objets improbables à combiner font de ce titre un indispensable pour les amateurs du genre. La naviguation n'est pas des plus aisées sur consoles malheureusement. La série reste fidèle à son côté second degré potache et drôle mais gagne en maturité avec des thèmes actuels abordés. Cet obsédé sexuel de Larry gagne en sympathie et apprend à vivre avec son temps.

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • des décors et des personnages dessinés à la main de toute beauté
  • des dialogues drôles et bien écrits
  • des thèmes actuels mis en avant
  • l'utilisation des sticks pour dévoiler toutes les interactions d'un tableau
  • une bonne durée de vie (entre 10 et 20 heures)
  • une maîtrise du second degré appréciée
  • un assemblage des objets loufoque
  • un humour potache et en dessous de la ceinture qui ne franchit pas les limites

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • une ergonomie et une naviguation pas au top sur consoles
  • des objets ou des interactions parfois (trop) bien cachés
  • un assemblage des objets loufoque

 

 

LEISURE SUIT LARRY WET DREAMS DRY TWICE est disponible depuis le 23 octobre 2020 sur PC (via Steam) et depuis le 21 avril 2021 sur PS4, Xbox One et Switch en version physique et dématérialisée.

 

M4d_Max

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le Discord et le Forum !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...


29/05/2021
0 Poster un commentaire

Notre test de Judgment, une version next-gen qui n'apporte (quasiment) rien

InShot_20210521_003448850

 

La licence Yakuza, très connue au Japon, n'a quasiment jamais atteint le Vieux Continent, la faute à une absence de traductions en langues européennes. Sega et Ryu ga Gotoku Studio tentent de réparer cette injustice  en sortant, en 2019, un jeu traduit en VF, Judgment, un spin-off centré sur l'enquête d'un détective en quête de vérité et de justice. Deux ans plus tard, une version next-gen nous est proposée. Qu'apporte-t-elle ? Petit retour sur le jeu de base et passage en revue des nouveautés.

 

 

KAMUROCHO NOIRE

 

Judgment vous présente Takayuki Yagami, un brillant jeune avocat à la solide réputation. Si doué qu'il réussit à faire acquitter un accusé,  qui se révèle en fait être un tueur en série, alors qu'il était persuadé de l'innocence de son client. Incapable de se pardonner son erreur, il quitte tout et ouvre son agence de détective privé. Il arpente depuis le quartier (fictif) de Kamurocho, à Tokyo, en élucidant de petites affaires de disparition, d'adultère et d'argent.

 

Judgment_20210426130109 Judgment_20210520124248
 
 

Mais une affaire de meurtre va le ramener sur le chemin des Yakuzas et c'est là que le lien se fait avec l'univers de la série. Le jeu reprend la formule de base, avec ses longues séquences de dialogues et ses bastons, séquencée en chapitres, pour une durée de vie estimée entre 20 et 30 heures.  Le titre s'inspire également du cinéma avec ses plans de caméra inspirés, des ralentis et un jeu d'acteurs impeccable. De plus, Judgment reprend les codes du polar, voire même les clichés du détective, avec une bande-son jazzy, la voix-off constante du personnage principal et un bureau avec des stores, un ventilo au plafond, un canapé en cuir et des murs de briques.

 

Judgment_20210520124032

 

VIS MA VIE DE DÉTECTIVE

 

Takayuki n'est pas un Yakuza. Fini donc les costards brillants et les chemises col pelle à tarte, les règlements de compte et les problèmes de famille mafieuse. Il vous sera possible d'effectuer toutes les tâches de l'enquêteur privé : filature, course-poursuite, crochetage de serrure, inspection de scène de crime, interrogatoire et étude de documents. Votre appareil photo et votre drone vous seront également très utiles pour mener à bien vos investigations. C'est dans ces phases que Judgment apporte de la nouveauté, même s'il s'installe une certaine répétitivité à la longue.

 

Judgment_20210426134036 Judgment_20210520122121
 
 
 
Judgment_20210520122925 Judgment_20210520122945 Judgment_20210520123534

 

Judgment_20210520134401 Judgment_20210520134606

 

KARATÉ BOY

Ce qui ne change pas, ce sont les combats. Takayuki n'est pas le dernier quand il s'agit de mettre une rouste à des loubards qui cherchent la bagarre. Les bastons, repris de Yakuza 6, sont ultra dynamiques, avec combos, jauge EX et objets à ramasser. Le détective maîtrise aussi deux styles de combat avec la Grue, pour affronter un groupe d'adversaires,  et le Tigre pour les duels.

 

Judgment_20210520155055

 

Il faudra gérer et faire attention aux attaques mortelles qui peuvent faire baisser votre santé max : seul un médecin ou des trousses de soins pourront vous aider. Un système de points d'aptitude (PA), que vous remportez selon les actions réussies, va vous permettre de débloquer de nouvelles habilités et de nouveaux coups.

 

Judgment_20210520155038 Judgment_20210520163129
 
 

Pour finir et comme à l'accoutumée,  le quartier de Kamurocho offre un terrain de jeu énorme et dense. Une foule d'activités s'offre à vous, à travers des ruelles étroites et de grandes artères où les résidents vivent leur vie tranquillement. Il faudra faire le tour des bars, restaurants et superettes pour vous faire pleins de nouveaux amis.

 

Judgment_20210426130742 Judgment_20210520144634 NW Theater Square_
 
 
 

UNE VERSION NEXT-GEN, MAIS POUR QUOI FAIRE ??

 

Mauvaise nouvelle pour les possesseurs du jeu sur PS4, pas de mise à jour gratuite si vous avez acquis une PS5 depuis : il faudra repasser à la caisse... La version Xbox ne souffre pas de ce problème puisque le jeu n'était par sorti sur One. En contrepartie, tous les DLC sont offerts, à savoir des éléments décoratifs pour le bureau, des objets de soutien et des tenues à offrir aux petites amies. Maigre consolation...

 

Au rayon nouveautés, le jeu tourne désormais en 60 fps avec une meilleure définition. Les nouvelles consoles permettent aussi de booster le Dragon Engine, le moteur du jeu, et d'afficher des visages encore plus réalistes. Par contre, ces jolis effets contrastent parfois avec des décors peu détaillés. Les temps de chargement sont également considérablement réduits et les couleurs semblent un peu plus froides.

 

Au final, si peu d'ajouts ne justifieront pas de vous replonger dans le jeu si vous l'avez déjà fait. Ces versions PS5 et Xbox Series s'adressent aux joueurs qui voudraient découvrir la série Yakuza, avec un spin-off qui ne nécessite pas d'avoir fait tous les opus précedents. À ce titre, je vous recommande chaudement Yakuza: Like A Dragon (le test du blog par ici), qui m'avait permis de découvrir la saga, mon coup de coeur 2020 !!

 

Bonne nouvelle pour terminer, grâce aux bons résultats des ventes, en particulier en Occident, une suite est d'ores et déjà prévue par Sega : Lost Judgment sortira sur PS4, PS5 et XBox Series le 24 septembre 2021. L'action se déroulera dans un lycée qu'il faudra infilter...

 

Judgment_20210520163138

 

Avec Judgment, Ryu ga Gotoku Studio nous propose une belle entrée en matière dans la série. Une enquête à la mise en scène digne du cinéma, un scénario à rebondissements, dans un quartier vivant, avec des personnages marquants font de ce titre une excellente expérience, en VOSTFR qui plus est. Le très bon système de combat est conservé, voire même amélioré, et des nouvelles mécaniques de gameplay liées au métier de détective apportent leur lot de nouveautés. Les versions next-gen ne transforment quasiment pas le jeu, amenant juste quelques améliorations graphiques légères. Pas la peine d'y retourner si vous avez déjà fait le jeu mais pour les nouveaux, FONCEZ !!

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • les nouvelles phases de gameplay (filature, course-poursuite, interrogatoire...)
  • un scénario à rebondissements
  • des personnages hauts en couleurs
  • une mise en scène digne du cinéma
  • des sous-titres en français
  • des combats intenses et dynamiques
  • le quartier de Kamurocho, un vrai bac à sable vivant
  • un framerate à 60 fps sur PS5 et XBox Series

 

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • une certaine répétitivité à force
  • de grandes longueurs parfois
  • pas de mise à jour gratuite si vous possédez la version PS4
  • trop peu d'améliorations pour ces versions next-gen

 

 

JUDGMENT est disponible depuis le 25 juin 2019 sur PS4, et depuis le 23 avril 2021 sur PS5 et XBox Series en version physique et digitale.

 

Ce test a été réalisé sur une verion PS5 du jeu.

 

M4d_Max

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le Discord et le Forum !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...


21/05/2021
1 Poster un commentaire

Notre test de R-Type Final 2, une suite pas à la hauteur...

InShot_20210518_230509885

 

R-Type est une licence historique du shoot'em-up et des jeux d'arcade. Le dernier épisode en date est sorti sur PS2 en 2003. Ce Final 2 a dû passer par la case du financement participatif pour voir le jour. A-t-il su conserver l'ADN de la saga et passer le cap de la nouvelle génération ?

 

 

R-Type a connu le succès à la fin des années 80 et surtout tiré son épingle du jeu, à travers la jungle des shoots d'arcade, grâce à une bonne idée: celle de pouvoir ajouter un petit module, pouvant se greffer à l'avant ou à l'arrière de votre vaisseau et qui permet d'utiliser de nouveaux modes de tir mais aussi de servir de bouclier ou encore d'être projeté sur les ennemis. Bien sûr, cette fonction vient s'ajouter au tir classique et au "Beam", un tir chargé surpuissant qui détruit tous les ennemis à l'écran. Celui-ci se charge à force d'encaisser des dégâts avec le bouclier.

 

2021051801395200-C8FB009A66CD38C8416441A59E463264 2021051801582500-C8FB009A66CD38C8416441A59E463264
 
 

Grosso modo, R-Type Final 2 prend la même formule que son aîné et l'applique à la lettre. Vous aurez le choix entre plusieurs vaisseaux, personnalisables (armes, couleurs), tout comme votre pilote: anecdotique mais toujours sympa  ! Des floppées d'ennemis foncent sur vous, dans un scrolling la plupart du temps horizontal, et les boss gigantesques prennent quasiment toute la totalité de l'écran.

 

2021051801385700-C8FB009A66CD38C8416441A59E463264 2021051802184100-C8FB009A66CD38C8416441A59E463264 2021051802205600-C8FB009A66CD38C8416441A59E463264
 
 
 

Côté performances, la version Switch, ici testée, s'en sort bien avec un bel éventail de couleurs et d'explosions sans ralentissements. Le rendu est agréable que ce soit en mode portable ou sur le dock, même si les textures sont globalement moyennes. Le souci est plutôt à chercher du côté de la direction artistique. Alors que le design des vaisseaux est plutôt stylée, celui des niveaux est plutôt générique et on a l'impression de naviguer à travers les mêmes endroits. Au niveau bande-son, là aussi ça aurait pu être mieux, avec des musiques parfois "délicieusement" (?) kitsch...

 

2021051801545800-C8FB009A66CD38C8416441A59E463264

 

Quant aux sensations, là aussi, il y a pas mal de soucis à relever. Tout d'abord, votre engin spatial se manie avec l'inertie d'une brique... Les mouvements sont lents et il devient difficile de bouger comme on veut. Si on ajoute à cela, des problèmes de hitbox, le jeu a du plomb dans l'aile... Il suffit qu'un projectile vous frôle ou que vous passiez trop près d'une paroi pour exploser. Et les temps de chargement sont relativement longs. Il faut également noter que la caméra est trop près et ne permet pas de bien lire l'action. Tous ces problèmes additionnés gâchent clairement l'expérience de jeu. Par contre, pour les amateurs de défis, la difficulté est bien présente et proposera un gros challenge.

 

2021051801291700-C8FB009A66CD38C8416441A59E463264 2021051801401700-C8FB009A66CD38C8416441A59E463264
 
 

Il est toujours compliqué d'assurer la relève d'une légende. Et malheureusement, R-Type Final 2, à cause peut être d'un manque d'ambition et de finition, échoue sur pas mal de points. Même si esthétiquement, le jeu attire l'attention, avec le design des vaisseaux réussis et une personnalisation intéressante, les développeurs se sont contentés d'appliquer la même formule, qui a fait ses preuves certes, mais sans apporter de nouveautés. Pire, des problèmes se sont crées là où il n'y en avait pas et surtout là où il ne devrait pas y en avoir! Une inertie du vaisseau aux fraises, une hitbox mal calibrée et une caméra trop près de l'action finissent par ternir le tableau. À conseiller aux nostalgiques, et encore... il vaut mieux parfois rester sur une bonne impression.

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • le design des vaisseaux
  • une personnalisation anecdotique mais intéressante
  • une bonne difficulté pour les amateurs du genre
  • une formule inchangée pour les nostalgiques

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • une formule inchangée et donc sans nouveautés
  • des temps de chargement un peu longs
  • des niveaux trop génériques
  • le contrôle du vaisseau trop lent
  • une hitbox mal calibrée
  • une caméra trop près de l'action
  • des textures moyennes et des graphismes qui auraient pu être mieux malgré de belles couleurs

 

R-Type Final 2 est disponible depuis le 30 avril 2021sur Switch, PS4, Xbox One, Xbox Series en version physique et digitale et sur PC (via Steam).

 

 

M4d_Max

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le Discord et le Forum !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...


19/05/2021
0 Poster un commentaire

Notre test de RETURNAL, la mort vous va si bien...

InShot_20210509_175208243

 

Pour sa deuxième exclusivité PS5, un TPS nerveux et exigeant, Sony a choisi les Finlandais de Housemarque, un studio qui n'a jamais eu d'aussi gros moyens. Ayant sortis, ces dernières années, de petits jeux, principalement pour les stores en ligne, comme Dead Nation, Outland ou Matterfall ; ils ont tout de même acquis une solide expérience au niveau des shooters d'arcade. C'est pourquoi le géant japonais leur confie cette grosse production. Grosse pression tout de même... Pari gagné ?

 

 

C'EST QUOI CE JEU ??

 

Le scénario, ou du moins le début de l'histoire tient en quelques lignes : vous incarnez Sélène [Jouée par l'actrice Gwendoline Christie, connue notamment pour son rôle de Brienne of Tarth dans la série Game Of Thrones], qui est une sorte d'exploratrice envoyée sur Atropos, une planète clairement inhospitalière, quand son vaisseau se crashe. C'est le début du périple... Sélène se rend rapidement compte qu'elle revient à son point de départ à chaque fois qu'elle meure, dans un enchaînement de cycles qui paraît sans fin.

L'introduction est rapide, pleine de mystères et c'est malin de la part de Housemarque car c'est une des raisons qui vont vous pousser à perséverer. Même si le gameplay casse un peu la narration et celle-ci apparaît quelque peu en retrait.

 

Returnal_20210501140348 Returnal_20210501140549 zCEiIWe

 

Et oui, première précision et non des moindres, Returnal est un rogueLITE ! Un "quoi ?", me direz-vous ?

 

Ce genre est dérivé du rogueLIKE, tiré du jeu Rogue sorti dans les années 80. La particularité tient dans le gameplay même du jeu : une seule vie, la mort est permanente et vous fait revenir au début, les niveaux sont générés aléatoirement pour les runs suivants et vous perdez, bien sûr, sinon ce n'est pas drôle, toutes vos armes, vos compétences et vos ressources acquises chèrement... Vous progressez uniquement grâce à l'amélioration de vos skills et l'apprentissage de vos échecs.

Le roguelite, quant à lui, utilise, certes, les mêmes composantes si ce n'est qu'il est un peu plus "simple" puisque certains éléments sont conservés d'une partie à l'autre, ce qui permet de devenir plus fort run après run. Dans notre cas, vous gardez, par exemple, le grappin ou la lame pour le corps-à-corps, ce qui est fort appréciable.

 

Returnal_20210501141322

 

Presque exclusivement réservé à la scène indépendante et à des joueurs chevronnés, le roguelite fait une percée fracassante dans le monde des AAA grâce à Returnal. Dernièrement, des titres comme Dead Cells ou Hadès avaient exploité cette formule pour de gros succès critiques et commerciaux.

 

LA MORT DANS L'ÅME

 

Plus facile en apparence oui, mais il y a la théorie et la pratique ! En effet, le gameplay est ultra exigeant et ne pardonnera quasiment aucunes de vos fautes.

 

Sélène va se retrouver au coeur de combats nerveux et intenses. Il faudra donc maîtriser vos armes, dont les attributs augmentent à force de vous en servir. Le ressenti de celles-ci est vraiment cool et vous débloquerez, à force, des capacités vraiment intéressantes. Une sorte de multiplicateur de dégâts, l'adrénaline, s'enclenchera au fur et à mesure des éliminations, retombant à zéro si vous prenez un coup. Enfin, à l'instar de Gears Of War, lors du rechargement des armes, il faudra appuyer au bon moment pour obtenir un bonus de frappe.

 

La ruée aura également toute son importance. Ce mouvement d'esquive est primordiale pour éviter les coups d'autant plus qu'il vous rend invulnérable pendant la demi seconde d'utilisation, et bien utile pour passer à travers les boules d'énergie balancées par les ennemis et autres rayons laser... Le mouvement devient un art et rester immobile est souvent synonyme de mort. Il faudra également bien gérer l'ouverture des coffres et l'assimilation de parasites qui peuvent vous apporter des bonus intéressants qui sont à chaque fois contrebalancés par des malus vous causant des dysfonctionnements, souvent compliqués à se débarasser, qui pourront s'avérer fatals sur la durée. Des appareils extraterrestres pourront aussi vous aider. Chaque décision a son importance...

 

Returnal_20210501145839 Returnal_20210501221523
 
Returnal_20210501213656 Returnal_20210502231616 Returnal_20210503165939

 

Le gameplay prendra aussi une petite tournure Metroidvania dès lors que vous débloquerez l'accès à des téléporteurs et que vous acquerrez le grappin. Celui-ci permettra d'atteindre de nouvelles zones, indispensables pour non seulement obtenir du meilleur équipement mais aussi en savoir plus sur le destin de Sélène. Le grappin changera également considérablement la façon de se déplacer et de se battre, notamment contre les boss. Les affronter sera clairement le point d'orgue de votre aventure tant ils sont étudiés à la perfection pour vous en faire baver, avec une chorégraphie et une mise en scène bien maîtrisées.

 

LA PS5 AU TOP DE SA FORME

 

Visuellement, Returnal est vraiment très agréable à l'oeil, avec notamment de beaux effets de particules, de lumière et de bioluminescence. Il ne servira pas forcément de vitrine pour la console de Sony (quoique ?), mais c'est très encourageant pour les futurs titres à venir sur PS5. Le jeu tourne constamment en 4K, 60 fps, Ray Tracing activé, bref ça envoie du lourd ! Et élément très important pour ce type de jeu : c'est fluide ! Aucune chute de framerate à noter, c'est très propre.

 

Returnal_20210501141603

 

Les fonctionnalités de la DualSense sont aussi bien présentes, à commencer par les gâchettes adaptatives qui permettent un tir normal sur le premier cran et un tir surchargé quand elles sont pressées à fond, moyennant un petit effort. Le haut-parleur, fonction disparue de la PS4, envoie quelques sons notamment lors de l'écoute des audiologues. Enfin, une de mes nouveautés préférées de la PS5, le retour haptique fait des merveilles avec ces vibrations qui ajoutent vraiment une immersion en plus, comme par exemple avec les gouttes de pluie dont on a l'impression qu'elles tombent directement sur la manette ou alors lorsque le rechargement du tir secondaire est prêt. J'ADORE !

 

3782480-1207210604-37807-1021x580 returnal-ps5-systeme-de-combat
 
 

Returnal tire également partie du SSD de la console puisqu'il n'y a tout simplement pas de temps de chargement ! Ou du moins, ils sont cachés, notamment lors des micro cutscenes de quelques secondes, c'est vraiment plaisant. Finis les écrans avec une barre de chargement, il va falloir s'y habituer. Qaund on meurt, pas le temps de tergiverser qu'on est déjà reparti.

 

Pour finir, dernier point concernant la qualité du sound design aussi bien sur l'OST que les bruitages. Si vous avez un casque audio 3D, c'est le moment de s'en servir, son achat sera pleinement justifié. Globalement, pour la technique, il faut saluer le travail et le niveau de maîtrise de Housemarque qui a su comprendre et dompter la PS5 pour utiliser ses capacités à fond.

 

UN HOMMAGE À LA SF

 

La direction artistique est tout aussi soignée, grâce à un mélange d'influences, notamment cinématographiques, bien senties. La première qui me vient et qui saute au yeux, est l'univers de Giger qui a contribué à créer la saga Alien. Les menus, délicieusement rétro, rappellent Alien Le 8e Passager tandis que l'ambiance des décors, témoins d'une ancienne civilisation déchue, font écho à Prometheus et Alien Covenant.

 

Returnal_20210501213205 Returnal_20210503020859
 
 

On pourrait également citer bien d'autres références comme Stargate pour l'utilisation des portails qui ressemblent à la Porte des Étoiles, ou encore Matrix et Edge Of Tomorrow pour le design des certains monstres. Bref, les Finlandais de Housemarque sont de fins connaisseurs, un régal !

 

Returnal_20210501143454 Returnal_20210504024201 returnal-test-screenshot-35
 
 
 

UNE DIFFICULTÉ GRATIFIANTE

 

Je dois vous avouer que le roguelite était une première pour moi, et cela a été, étonnament, une bonne surprise. Mourir en boucle, recommencer encore et encore, je pensais vraiment que ça allait me gonfler ! L'échec est la base du genre et une fois ce concept assimilé, c'est bon. Et c'est tellement gratifiant de finir par réussir un passage compliqué. Clairement, le jeu n'est pas impossible à terminer mais il va vous demander un investissement de temps assez conséquent. La lassitude peut finir par pointer le bout de son nez. Les runs sont de plus en plus longs, à force de progresser, et si la "vraie vie" vous appelle, la seule façon de reprendre votre partie sera de laisser votre console en "Mode Repos"... Si vous l'éteignez, c'est le retour à la case départ !

 

Returnal_20210501215955 Returnal_20210501222733
 
 

Je tiens néanmoins à prévenir les joueurs qui pourraient sauter sur cette exclue afin de profiter pleinement de leur PS5, sans tenir compte de ce qui a été dit plus haut : si vous pensez ne pas être prêt, passez votre chemin  !

 

Pour autant, il semblerait que Housemarque ait entendu les critiques sur la difficulté et proposera peut être, plus tard, un système de sauvegarde en option pour les joueurs frustrés par ce gameplay et qui ne voudraient pas monopoliser leur console pour finir le jeu.

 

Je retiendrai surtout le message fort envoyé par Sony, qui dit en substance : "avec notre PS5, nous pensons vraiment à TOUS les gamers, nous ne proposons pas que des jeux grand public, nous prenons des risques et n'hésitons pas à mettre des moyens dans des genres méconnus." Quand la diversité est célébrée à ce point, c'est beau !

 

Returnal_20210501140424

 

Avec Returnal, Sony a tenté un pari : celui de faire d'un roguelite, un genre quasiment de niche, un jeu AAA pour sa nouvelle exclue PS5. Et il faut avouer que Housemarque a réussi son coup. Le titre est une ode au Die and Retry avec un gameplay, certes pointu et exigeant, mais rudement bien exécuté. Vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous même si vous échouez  ! Un univers SF cohérent et mystérieux aux nombreuses influences, ainsi que les capacités de la PS5 bien utilisées finiront d'achever les sceptiques. Mais attention toutefois de bien vous préparez avant de vous lancer, le genre est particulier et vous demandera beaucoup de temps et de patience. Sony envoie un message fort à tous les joueurs. Vive la diversité  !

 

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • très peu d'informations au début, ce qui incite à avancer
  • le roguelite, un genre méconnu mis sur le devant de la scène
  • des combats intenses et nerveux ; des boss déments
  • un hommage aux jeux d'arcade
  • un gameplay propre, qui peut s'adpater à votre façon de jouer
  • un côté Metroidvania bien trouvé qui rajoute de l'exploration
  • techniquement irréprochable, 4K, 60 fps, Ray tracing sans chute de framerate
  • les fonctionnalités de la DualSense et le SSD bien utilisés
  • une tonne d'influences SF
  • un énorme travail sur le sound design
  • comme c'est gratifiant de réussir un passage sur lequel on bute
  • le message fort de Sony qui célèbre la diversité

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • une narration en retrait
  • vous allez mourir encore et encore... Soyez prêts !
  • un gros investissement de temps et de patience vous sera demandé
  • le seul moyen de reprendre sa partie en cours, laisser sa console en veille et la monopoliser

 

 

RETURNAL est disponible depuis le 30 avril 2021 en exclusivité sur PS5, en version physique et digitale.

 

M4d_Max

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le Discord et le Forum !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...

 


12/05/2021
0 Poster un commentaire

Notre test de OUTRIDERS, un jeu qui arrive avec quelques années de retard...

InShot_20210415_152728441

 

Square Enix continue son expansion, en confiant des projets à des studios du monde entier. Après le très bon Marvel Avengers (nan, je déconne ! ), ce sont les Polonais de People Can Fly qui s'attèlent au nouveau jeu-service (?) demandé par l'éditeur nippon, après avoir oeuvré sur des titres comme BulletStorm, Gears Of War Judgment et Fortnite. Ce nouveau looter-shooter à la 3e personne, Outriders, va "subir" toutes ces influences, pour le meilleur ou pour le pire ?

 

 

VU, RE-VU ET RE-RE-VU

 

À l'horizon des années 2030, la Terre est mal en point... Tous les gouvernements s'accordent sur le fait que la fin est inéluctable. Un projet de vaisseau "arche" est mis sur pied pour trouver à l'Humanité un nouveau foyer. 40 ans plus tard, la construction s'achève et 500 000 "chanceux" embarquent pour un voyage (de 80 ans) sans retour, quittant un caillou au bord de l'implosion. C'est une fois en orbite autour d'Enoch, la planète choisie pour un nouveau départ, que vous entrez en scène. En tant qu'Outrider, vous êtes chargé de déblayer le terrain et s'assurer que les colons pourront s'installer en toute tranquillité.

 

OUTRIDERS_20210402175250 OUTRIDERS_20210402183153
 
 

Mais bien entendu, rien ne va se passer comme prévu... Les éclaireurs, que vous êtes, tombent rapidement sur l'Anomalie, sorte de tempête électro-magnétique, qui met en rade tous les appareils et, pire, est capable de "vaporiser" les soldats. Dans la panique, vous êtes blessées et remis en cryostase. Vous êtes réveillés 31 ans plus tard, en pleine guerre de territoires et de factions, ambiance 1ère Guerre Mondiale et post-apocalytique... Capturé, vous êtes envoyés sur le No Man's Land lorsque que l'Anomalie vous frappe de plein fouet. Mais au lieu de vous tuer, la tempête vous transforme en Altéré, un guerrier surpuissant avec d'énormes pouvoirs. Qui a dit "raccourcis scénaristiques ?? Votre quête de réponses commence...

 

OUTRIDERS_20210402184736 OUTRIDERS_20210402190352
 
 

Passées les scènes cinématiques, plutôt jolies, c'est un peu la douche froide, une fois les pieds posés sur Enoch. Quand certains décors paraissent majestueux de loin, de plus près ça pique un peu. Certaines textures et certains assets sont passables, et je ne parle même pas des PNJ aux visages et expressions, pour la plupart, ratés. Quelques beaux effets de lumière ne permettent pas de rattraper l'ensemble. Les personnages, en général, sont des caricatures vivantes, et, franchement, on ne peut pas faire plus à ce niveau. Votre avatar passe son temps à sortir des punchlines de films d'action des années 80 : clairement, ça sent les dessous de bras et la testostérone dans quasiment tous les dialogues !

 

La mise en scène ne brille pas non plus par son originalité. Lors de presque toutes les scènes, les développeurs ont voulu rajouter un effet "caméra à l'épaule", pour sûrement plus d'immersion, c'est complètement foiré et on a la sensation d'être dans un grand-huit en permanence, tellement la caméra tremble. L'envie de vomir ne tarde pas à arriver, c'est vraiment désagréable. Globalement, tout manque de personnalité et, en arpentant Outriders, on a la constante impression de revoir un panel de jeux sortis au cours des dix dernières années : Gears Of War, Destiny, Borderlands, Mass Effect... on peut presque parler de plagiat ! 

 

OUTRIDERS_20210402185637 OUTRIDERS_20210407175601 OUTRIDERS_20210413014456
 
 
 

Après être passé par un éditeur de personnage assez basique, il va être temps de choisir votre classe. 4 choix s'offrent à vous, tous assez différents et complémentaires, selon que vous préférez le combat à distance ou bien le corps-à-corps. Mais j'y reviendrai plus tard.

 

L'APPEL DU LOOT

 

Après le semi échec de Destiny 2, le foirage de Fallout 76 et l'énorme four d'Anthem, Outriders débarque dans la cour des "game as a service". Et pourtant, s'il en reprend les codes, ce n'en ai pas vraiment un. En effet, ici, pas de Season Pass, pas de monnaie "in game", pas de boutique, pas de "loot box" aléatoire... Le jeu est complet, tout est disponible dès le début, à vous d'imprimer votre rythme. C'est là une vraie force qui démarque clairement le jeu des ratages cités plus haut. Revers de la médaille, étant pensé pour jouer à plusieurs (en équipe de trois maximum), la connexion est obligatoire même si vous désirez jouer l'aventure en solo. Le lancement a d'ailleurs été une catatastrophe avec des temps de connexions très longs pour trouver une partie, quand ce n'était pas les serveurs eux-mêmes qui plantaient complètement, malgré le crossplay consoles/PC désactivé, rendant le jeu inaccessible ! Sûrement un effet "confinement". À l'heure où j'écris ces lignes, les problèmes s'améliorent grâce aux équipes de développement qui ont été réactives à chaque souci, informant régulièrement les joueurs via Twitter ou Discord, un exemple de communication malgré la difficulté.

 

OUTRIDERS_20210408152239

 

Classiquement, un arbre de compétences vous est proposé, à remplir avec des points gagnés tout au long des niveaux gagnés. De même, un système de distinctions récompensera vos faits accomplis dans le jeu par des éléments esthétiques pour décorer votre camion, votre bannière, ou obtenir de nouvelles emotes. La vraie trouvaille de People Can Fly est le "Niveau de Monde": plus vous avancez, plus le niveau de difficulté grandit mais, en parallèle, plus la chance d'obtenir du butin rare augmente ! Vous avez tout intérêt à jouer dans le niveau de monde le plus élevé car cela vous permet également de vous équiper de matériel plus haut que le niveau de votre personnage. Par exemple, si vous êtes niveau 20 et que vous jouez avec un niveau de monde 6, vous pourrez vous équiper de matos niveau 23. Plutôt utile si vous souhaitez poncer le Endgame ! Quinze niveaux seront à débloquer, mais libre à vous de choisir le niveau qui vous convient si la difficulté est trop hardcore.

 

OUTRIDERS_20210407161022 OUTRIDERS_20210408150203 OUTRIDERS_20210408150353
 
 
 

Et pour ça, il faudra chasser du loot à gogo ! Car en plus des coffres à trouver et des ennemis à trucider, vous pourrez vous procurer de nouvelles armes et pièces d'armure chez des marchands et il sera aussi possible d'améliorer votre équipement, en augmentant leur puissance et en y ajoutant de nouvelles capacités, grâce à des ressources récupérées dans les  niveaux. Et cette "carotte" du loot fonctionne à merveille ! Il se crée une espèce d'addiction, à toujours vouloir avancer pour obtenir le meilleur stuff possible, indispensable pour atteindre le endgame, qui pour le coup, est vraiment réussi et propose un challenge certes corsé mais avec des missions assez variés et pas trop répétitives. Cet aspect "chasse au loot" fonctionne très bien sur Outriders et c'est bien là l'essentiel pour un looter-shooter !

 

OUTRIDERS_20210402175906 OUTRIDERS_20210407184738

 

 

 

GEARS OF DESTINY

 

Un autre aspect à ne pas négliger dans ce genre de production, c'est le gameplay. Car pour maintenir l'envie des joueurs de progresser, il faut que ce soit fun. Et de ce côté, Outriders s'en sort aussi avec les honneurs. Sans révolutionner le genre (loin de là !), People Can Fly propose un gameplay solide en s'inspirant de ce qui s'est fait ces dernières années, notamment comme je le disais plus haut, Destiny et Gears Of War en tête. Le premier pour l'utilisation de pouvoirs en combat, le second pour son système de couverture et ses affrontements bourrins. Car oui, si l'utilisation des armes est ultra classique (sniper, fusil à pompe, fusil d'assault, pistolet), la possibilité de les combiner à des pouvoirs dévastateurs changent la donne des escarmouches. Vous devrez avant tout choisir votre classe parmi les 4 au choix, 4 façons de jouer selon la distance à laquelle vous préférez affronter l'ennemi. À chaque fois, vous pourrez utiliser 3 compétences spéciales  parmi celles que vous débloquerez au fur et à mesure de votre avancée. Certaines immobilisent les ennemis, d'autres leur octroient des malus... mais dans tous les cas, il sera primordial de les utiliser souvent pour vous sortir de situations parfois désespérées.

 

OUTRIDERS_20210407191720 OUTRIDERS_20210409014913 OUTRIDERS_20210402190447
 
 

 

 

Lors de parties à trois, les pouvoirs vous offrent de belles possibilités de combinaisons, car les ennemis sont loin d'être des manchots. Si les monstres vous foncent dessus et qu'il est donc relativement facile de les éliminer, c'est une autre affaire pour les soldats. L'IA de ces derniers est plutôt convaincante, car ils vous obligeront à ne pas rester fixe, bien caché derrière un obstacle. Certains vont vous rusher en mode Berserk, d'autres vont rester à mi distance en essayant de vous contourner, quand d'autres encore attendront bien sagement que vous sortiez de votre cachette, avec leur sniper, le tout en étant pilloné par des grenades et des mortiers ! Il faudra de toute façon vous montrer aggressif afin de récupérer de la vie en dézinguant vos ennemis, seul moyen de remonter sa santé. Les arènes et les vagues d'adversaires se succèdent, offrant vraiment des combats plaisants et nerveux. Il est cependant à noter que les adversaires humains visent un peu trop bien, et dès que vous sortez un cheveu de votre cachette, vous vous faites exploser la tête ! Si vous vous laissez submerger ou que vous gérez mal un couverture, la barre de vie descend très très vite.

 

OUTRIDERS_20210408143124 OUTRIDERS_20210413020859
 
 

Malheureusement, ce gameplay exigeant se heurte parfois à des bugs de collision et des problèmes de couvertures défaillantes qui peuvent causer des morts stupides. Mention spéciale tout de même aux combats de boss, notamment ceux contre les créatures géantes, vraiment épiques.

 

Le bestiaire quant à lui est peu étoffé, aussi bien chez les monstres que chez les humains, et, au bout de quelques heures, on retombe sur les mêmes ennemis.

 

OUTRIDERS_20210408145815 OUTRIDERS_20210414185500
 
 

 

OUTRIDERS_20210415020605

 

Avec Outriders, Square Enix a voulu éviter les erreurs de Bethesda et Electronic Arts en jouant la carte de la sécurité. L'enrobage n'est vraiment pas fameux, un scénario au ras des pâquerettes, des personnages tout droit sortis de blockbusters des années 80 et des graphismes beaux de loin mais loin d'être beaux... Mais heureusement, People Can Fly sauve l'essentiel avec une chasse au loot addictive, une difficulté progressive, réglable et qui récompense bien les joueurs tenaces. Outriders propose également un gameplay nerveux avec à la clef des combats intenses et violents, et l'utilisation de pouvoirs dévastateurs, qui prendront leur pleine mesure lors de sessions en équipe. Le titre reprend tous les codes des jeux-service mais sans en adopter les travers. Cependant, à trop vouloir copier ses aînés, Outriders perd en personnalité. Et nul doute que s'il était sorti il y  quelques années, ce looter-shooter aurait été un véritable carton, mais pas en 2021...

 

 

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • un jeu service sans les travers : pas de DLC payants, pas de monnaie, pas de boutique
  • une bonne durée de vie (30-40h) pour l'histoire et un endgame réussi
  • le crossplay consoles/PC
  • le "niveau de monde", une difficulté progressive mais qui récompense plus et mieux
  • une chasse au loot addictive
  • un gameplay déjà vu mais efficace, avec des affrontements nerveux
  • une IA agressive
  • des pouvoirs dévastateurs, à combiner à plusieurs

 

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • des graphismes vraiment moyens malgré quelques beaux panoramas et effets de lumière
  • des personnages pour la plupart ratés et archi caricaturaux
  • une mise en scène indigne
  • une sensation permanente de déjà-vu de titres sortis ces 10 dernières années
  • connexion Internet obligatoire, même en solo...
  • des soucis de serveurs (qui s'améliorent)
  • des bugs de collision
  • un bestiaire peu étoffé

 

 

OUTRIDERS est disponible depuis le 1er avril 2021 sur PS5, PS4, XBox One, Xbox Series, PC (Steam) et Google Stadia, en version physique et dématérialisée.

 

Ce test a été réalisé sur PlayStation 5 grâce à une version éditeur.

 

M4d_M4x

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le Discord et le Forum !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...


19/04/2021
0 Poster un commentaire

Notre test de ROOT FILM, un voyage au bout de l'ennui ?

InShot_20210405_173200095

 

Après un premier jeu sorti en 2016 et intitulé Root Letter, Kadokawa Games nous propose aujourd'hui une suite (spirituelle) à leur visual novel, Root Film. Genre très populaire au Japon, le roman visuel nous place souvent dans le rôle de spectateur d'un jeu narratif dans lequel s'enchaîne les scènes statiques, avec beaucoup de dialogues et parfois quelques choix. Cependant, Root Film nous promet bien plus que ça, entre exploration et investigations. Pari tenu ?

 

 

Pour commencer, il est important de souligner le travail d'un éditeur comme Just For Games qui est désormais capable de faire parvenir jusqu'en Europe ce type de productions, qui n'arrivait jamais jusqu'à chez nous, il y a encore quelques années.

 

Il est aussi amusant de souligner que cette suite est une sorte de commande de la Préfecture de Shimane, lieu de l'intrigue. En effet, le succès de Root Letter, qui se déroulait dans la ville de Matsue, la capitale, a amené pas mal de touristes étrangers à voyager dans cet endroit reculé, situé à environ 800 km à l'ouest de Tokyo, au nord d'Hiroshima. Cette région est pourtant très importante dans le folklore japonais et beaucoup de légendes y prennent naissance. Comme le confesse le président de Kadokawa Games, ce sont les dirigeants de la Préfecture qui les ont contacté afin de produire une suite qui se déroulerait dans toute la province. Root Film était né !

 

2021040517501900_c 2021040518082500_c
 
 

2021032915344800_c

 

Et l'aventure fera une part belle à l'exploration. Il y aura beaucoup de lieux à visiter et on en vient, peut-être, à un premier défaut du titre. En effet, ce road trip va souvent ressembler à un guide touristique de la région avec moults descriptifs des temples , des restaurants, des évènements historiques de Shimane, avec des lignes de dialogues qui paraissent forcées et pas naturelles, quoique très instructives.

 

Côté histoire, pas besoin d'avoir joué à Root Letter, ce qui est un bon point. Ici, vous incarnez, dans un premier temps, Rintaro Yagumo, un jeune réalisateur prometteur qui tente de survivre en produisant des films à petit budget axé sur le paranormal, aidé de son assistante Aine Magari. C'est alors que Yagumo est contacté afin de réaliser le reboot d'une série télé "Shimane Mystery Drama Project", arrêtée de façon énigmatique 10 ans auparavant. Mis en compétition avec deux autres réalisateurs connus, un événement inattendu va très vite mettre un frein à son enthousiasme : un terrible meurtre se produit alors qu'il est en repérage des lieux de tournage.

 

2021032817155000_c

 

2021040401074800_c 2021040515303200_c


 

Le point de vue de Yagumo sera contre-balancé avec celui de l'autre personnage jouable, Riho. Tout cela, permettra d'avoir une vue d'ensemble, vraiment bien vu niveau scénaristique.

 

Dans les faits, le gameplay s'articule autour de 3 mécaniques de jeu. L'exploration, tout d'abord, vous devrez vous rendre dans plusieurs lieux afin de les inspecter pour trouver des indices. Puis les dialogues où il sera question d'interroger, de discuter avec des personnages afin de glaner des infos susceptibles de faire avancer votre enquête. N'hésitez pas à vous promener, car comme la curiosité est toujours récompensée, vous pourrez tomber sur des PNJ assez loufoques qui ne feront, certes, pas avancer l'histoire mais donneront lieu à des discussions très drôles comme la plupart des jeux japonais savent le faire. Ces moments permettent de respirer un peu et de faire redescendre la pression.

 

 

2021040400541400_c 2021040401035900_c
 
 

Ces deux phases vous amèneront à utiliser votre pouvoir de synesthésie : dès qu'une information importante apparaît, votre personnage sera capable de les enregistrer afin de pouvoir les réutiliser lors de la 3e phase, qui arrive souvent en fin de chapitre, et où il faudra confronter certains personnages en sélectionnant les bons arguments au bon moment pour faire flancher votre interlocuteur et le forcer à dire la vérité : Le Max Mode. Cette phase héritée de Root Letter rappelle les plus belles heures de Phoenix Wright Ace Attorney !

 

 

2021040515425900_c 2021040515573300_c
 
 

Mis à part ces interrogatoires, Root Film ne propose pas vraiment de challenge. le joueur est souvent pris par la main et il est aisé de savoir quoi faire et où aller. Sinon, il suffit d'arpenter tous les lieux visibles afin de trouver la solution. On regrettera toutefois qu'il faille parfois questionner plusieurs fois un même personnage ou interagir plusieurs fois avec un même objet pour débloquer la situation...

 

Root Film n'évite pas non plus les défauts inhérents au genre du visual novel, c'est à dire, pas mal de longueurs, beaucoup de dialogues et des scènes clairement dispensables. Attention, si vous n'êtes pas habitués, toutes ces contraintes pourront avoir un effet soporifique. Cependant, un découpage intelligent en chapitres et sous-chapitres, couplé à un système de sauvegarde automatique et manuelle, vont vous permettre de réaliser de petites sessions. Comptez tout de même entre 15 et 20 heures pour faire le tour.

Autre point important, le jeu ne dispose pas de sous-titres français et une bonne maîtrise de l'anglais (ou du japonais) sera obligatoire pour apprécier le soft.

 

 

2021040517532300_c 2021040518145200_c
 
 

Pour finir, il faut mettre en avant la direction artistique, qui est vraiment somptueuse. Le rendu entre manga et réalisme est du plus bel effet et flatte l'oeil immédiatement avec ses couleurs prononcées pleine de lumière. Les personnages n'apparaissent pas seulement au premier plan comme dans la plupart des romans visuels. Ils sont ici intégrés aux décors à la manière d'un point and click, l'animation en moins. C'est peut être là, la prochaine évolution que la série devra opérer pour se renouveler.

 

2021040517090100_c

 

Root Film compte assurément parmi les meilleurs visual novel de ces dernières années. Les environnements  "dessinés à la main" et les personnages très attachants participent à faire de cette enquête à travers la Préfecture de Shimane, une belle réussite. Le joueur est un peu plus que spectateur grâce aux pouvoirs de la synesthésie et le Max mode, sans pour autant être livré à lui même. Pourtant, le jeu n'échappe pas aux défauts du genre entre longueurs, dialogues sans fin et scènes dispensables, qui peuvent vous endormir par moment. Heureusement, un scénario prenant et un séquençage en petits chapitres pourront vous laisser apprécier le titre à votre rythme.

 

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • un vrai guide touristique de le Préfecture de Shimane
  • un scénario accrocheur entre exploration et enquête
  • le point de vue de 2 personnages qui vont se rejoindre
  • les phases d'interrogatoire pleines de tension
  • l'ambiance des jeux japonais entre sérieux et rigolade
  • une direction artistique de toute beauté

 

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • les infos touristiques pas toujours amenées avec subtilité
  • pas vraiment de challenge, assez linéaire
  • pas mal de longueurs
  • un petit effet soporifique pour les non-initiés
  • pas de sous-titres français, anglais ou japonais obligatoire

 

 

ROOT FILM est disponible sur PS4 et Switch depuis le 19 mars 2021 en version dématérialisée et depuis le 26 mars 2021 en version physique.

 

M4d_M4x

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le serveur Discord Symbole De Lien Externe | Icons Gratuite !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...


07/04/2021
0 Poster un commentaire

Notre test de HITMAN 3, on ne change pas une formule qui marche !

InShot_20210125_235024429

 

Le chauve le plus connu du jeu vidéo est de retour pour conclure la saga World Of Assassination, le reboot de la série opéré en 2016. Pour résumer l'esprit de Hitman, on peut dire que l'important n'est pas la finalité mais le chemin que l'on va prendre pour y arriver. Tout est question de curiosité, d'expérimentation, de sang froid et les Danois d' IO Interactive ne semblent pas vouloir déroger aux règles de la licence née en 2000. Voilà vingt ans que l'Agent 47 parcourt le globe, exécutant ses contrats de manière froide et professionnelle. Que peut-on attendre de cet épisode trois ? Le changement, c'est maintenant ?

 

 

Premier élément important à noter, et pas des moindres, il est possible de transférer la progression et les éléments dévérouillés sur Hitman 2 ainsi que les campagnes des épisodes 1 et 2, si vous souhaitez vous remettre dans le bain. Un bon point pour celles et ceux qui possèdent les jeux de 2016 et 2018. Par contre, toujours pas de doublages francais au programme, VOST uniquement... Dommage pour une production de cette envergure.

 

Comme à son habitude, IO Interactive nous fait voyager aux quatre coins du monde. Six nouvelles destinations viennent s'ajouter sur le passeport de l'Agent 47 : il traînera d'abord son code-barre au sommet d'une tour qui dépasse les nuages à Dubaï, puis dans un vieux manoir victorien dans la campagne anglaise de Dartmoor, pour ensuite se retrouver au milieu d'une rave party organisée au sein d'une vieille usine de Berlin. Son périple continuera dans la mégalopole chinoise de Chongqing, éclairée aux néons, puis dans la tranquilité ensoleillée d'un domaine viticole en Argentine, pour finir sur un train, lancé à toute allure, à travers les paysages enneigés des Carpates, en Roumanie.

 

26-01-2021_17-28-26-yqipl1mi

 

25-01-2021_19-29-04-v4xylat0 26-01-2021_17-28-23-elocipb2
 
 

Chaque lieu possède vraiment son identité propre et les décors sont tous très variés, riches, au level design impeccable, offrant de multiples passages et raccourcis. Le tout est incroyablement vivant et fluide grâce au moteur maison "Glacier" qui fait, une nouvelle fois, des merveilles, arrivant à gérer sans sourciller des centaines de PNJ et des effets de lumières qui viennent sublimer la direction artistique. LA 4K est de la partie et le Ray Tracing arrive sur XBox. A contrario, les cinématiques qui servent de transition et font avancer l'histoire, sont vraiment d'une qualité indigne. Elles semblent avoir été faites avec un autre moteur ou alors elles ont été compressées à la truelle après être passées par un modem 56K... Étrange.

 

25-01-2021_19-29-04-3vphpatp 25-01-2021_19-29-06-dsaixnqo 25-01-2021_19-29-06-pgaupxwj
 
 
 

26-01-2021_17-28-21-b2kxmdgm

 

Le scénario, parlons en d'ailleurs. S'il vaut mieux avoir fait les deux permiers jeux, on arrive tout de même à comprendre ce qu'il se trame. L'Agent 47 continue ses envies d'émancipation et sa vendetta contre l'Agence Providence en éliminant ses dirigeants un par un, toujours aidé par son agent de liaison, Diana. Le rythme reste pourtant totalement plat et ne décolle jamais. L'histoire ne s'invite pas pendant les missions, et avance, rapidement expédiée, pendant des interludes entre les missions. Cela n'a jamais été un point fort dans Hitman et ce n'est pas cet épisode qui va changer la donne.

 

26-01-2021_17-28-21-ljchdi3o 26-01-2021_17-28-23-xpkbfaqn
 
 

26-01-2021_17-28-24-ldhpjrsa

 

Le coeur du jeu, c'est bien les assassinats ! Et là encore, IO Interactive ne prend pas de risques et se repose sur une formule qui a fait ses preuves. Une nouvelle fois, comme dans tout bon jeu d'infiltration,la curiosité sera récompensée. Mais ici, le concept est vraiment poussé plus loin et il faudra se montrer patient, tester pas mal de choses, explorer et bien sûr sauvegarder assez souvent sa partie. Le déguisement devient un art et il faudra être attentif aux discussions des PNJ pour révéler des intrigues qui pourront vous aider à accomplir votre mission. Mention spéciale à la campagne de Dartmoor, dans laquelle vous pourrez vous retrouver dans la peau d'un enquêteur afin d'élucider un meurtre. Ambiance Sherlock Holmes et Cluedo.

 

25-01-2021_19-29-03-33cct23z 25-01-2021_19-29-06-dwa3cnrx
 
 

La rejouabilité est en effet au coeur du gameplay et seuls les plus acharnés pourront compléter les niveaux à 100%. Pour vous aider dans votre quête de complétion, vous pourrez, avant chaque mission, personnaliser l'expérience en choisissant le lieu de départ, l'équipement, le déguisement ou les armes mais, seulement, après avoir  déjà joué le niveau une fois. Et des défis à relever, il y en a ! Il y a mille et une façon d'assassiner votre cible et énormément de passages à trouver. Trouver des nouvelles méthodes ou encore votre exploration seront récompensées par un gain d'XP, de nouveaux objets ou des armes. Gros bémol par contre, il faut être connecté en ligne afin que les défis accomplis soient validés.

 

25-01-2021_19-29-01-n1yxopfx 25-01-2021_19-29-06-okx5lzzv
 
 

 

Au rayon des problèmes, on notera une nouvelle fois, que l'Agent 47 est toujours aussi raide et que dès que la situation tourne au vinaigre, l'action n'est pas son point fort. Ces phases n'ont aucune pêche et il vaut mieux rester dans le rôle du caméléon froid.  On peut toujours aussi compter sur la vision spéciale qui permet de voir les ennemis à travers les murs et les objets en surbrillance. L'IA des gardes fait le job, et encore, sans être révolutionnaire.

 

Vous retrouverez également, en plus de la campagne, les modes de jeu escalades et cibles fugitives, ainsi que les contrats en ligne. A vous, de créer vos propres contrats et essayer ceux mis en place par d'autres joueurs du monde entier. Le mode "Sniper Assassin" est quant à lui, réservé aux joueurs possédant Hitman 2.

 

26-01-2021_17-28-21-un2lsulm 26-01-2021_17-28-22-pc43k0pa 26-01-2021_17-28-26-2duml355
 
 
 

 

26-01-2021_17-28-27-v415jqp5

 

Dernier point, et là une belle nouveauté, Hitman 3 est jouable en VR sur PS4 et PS5 (via la rétrocompatibilité). L'immersion est poussée alors  à son paroxysme. N'ayant pas pu tester moi-même cette fonctionnalité, je ne peux vous en dire plus. =(

 

26-01-2021_17-28-21-teak15mi 26-01-2021_17-28-25-21q2k33b
 
 

25-01-2021_19-29-04-zkgbbyl2

 

Sans prendre de risques, en se reposant sur ce que la licence Hitman sait faire, IO Interactive conclut ce reboot de belle manière tout de même. Les destinations proposées sont toutes plus intéressantes les unes que les autres servies par une technique irréprochable malgré un scénario clairement en retrait et qui peine à nous accrocher. La curiosité et les expérimentations sont toujours de mises face aux nombreux défis et modes de jeu présents, avec une durée de vie coriace pour les complétistes, avec l'ajout des contenus des épisodes 1 et 2. N'en reste pas moins, un jeu réservé aux fans d'infiltration mais aussi et surtout aux fans de la saga, ayant joué aux épisodes précédents. La seule révolution est l'apport d'une fonctionnalité VR (sur Playstation) mais globalement , non, on ne change pas une formule qui marche.

 

 

Ce que j'ai aimé :

 

  • le transfert de sauvegarde et des campagnes des épisodes 1 et 2
  • les 6 nouvelles destinations de toute beauté
  • le moteur "Glacier" qui gère à merveille les centaines de PNJ et les effets de lumière en 4K
  • un millier de façons de tuer ses cibles
  • les intrigues secondaires
  • une rejouabilité énorme
  • le mode VR sur Playstation

 

 

Ce que j'ai moins aimé :

 

  • pas de doublage français
  • la compression des cinématiques indigne qui dégrade leur qualité
  • le scénario en retrait, pas accrocheur et presque anecdotique
  • il ne faut pas faire le choix de l'action
  • une IA des ennemis tout de même faible

 

 

HITMAN 3 est disponible depuis le 20 janvier 2021 sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X et PC, en version physique et dématérialisée, ainsi que sur Switch et Google Stadia en version Cloud.

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le serveur Discord Symbole De Lien Externe | Icons Gratuite !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...

 


27/01/2021
0 Poster un commentaire

Notre Test de GODS WILL FALL, vous allez aimer souffrir... ou pas !

InShot_20210129_134335336

 

Deep Silver continue d'éditer ses jeux indé. Après le sympathique Windbound (le test par ici), ils nous reviennent avec Gods Will Fall, un mix entre Beat'em All, Rogue-like et Donjon-RPG. La dernière création des studios Clever Beans, qui ont notamment oeuvré sur le portage de WipEout  Omega sur PS4, nous propose de la castagne, des Dieux, du sang et de l'aventure. Prometteur ?

 

 

 

Les Dieux, dans leur infinie bonté, ont crée la vie. Mais il y a un prix à payer... Les servir, subir leurs petits jeux despotiques ou mourir. Chez les Humains, la révolte gronde et tous les hommes et toutes les femmes en âge de porter une arme embarquent sur des navires pour aller casser la tronche de leurs créateurs, bien planqués sur leur île. Mais c'est sans compter sur la perfidie de  ces divinités. Ces dernières envoient une terrible tempête sur la flotte enragée. Au petit matin, il ne reste plus qu'une poignée de survivants sur la plage... C'est à partir de cette histoire, écrite en cinq minutes, sur un coin de table, que votre aventure commence.

 

Gods Will Fall_20210128180056 Gods Will Fall_20210128180121
 
 

Les huit guerriers rescapés se réveillent encore sous le choc mais bien décidés à finir le boulot. Vous les contrôlez tous en même temps, les déplaçant tels des Pikmins, d'un seul homme.  Les décors sont chatoyants et invitent à la découverte. Votre bande de Celtes semblent toute petite et vulnérable avec leur allure cartoon. En ouvrant la carte, vous voyez 10 lieux, 10 noms, 10 bêtes à débusquer de leur terrier.

Vous vous présentez face à la première grotte qui va servir de tutoriel. Et là, vous constatez que seul un combattant est autorisé à tenter sa chance dans les abîmes. À vous de choisir qui envoyer au casse-pipe : pour vous aider, chaque personnage dispose d'une fiche avec ses capacités propres (vigueur, force, vitesse) ainsi que ses armes (épée, hache, lance, massue). Certains ont des compétences spéciales et/ou peuvent même manier deux de ces armes ce qui va les rendre plus rapides. Au contraire, un guerrier qui emploie une grosse hache ou une massue sera plus lent mais disposera d'une barre de vie plus conséquente et tapera avec plus de force. On regrettera cependant qu'il n'y ait pas de différences majeures dans le maniement des ces combattants.

 

Gods Will Fall_20210128180331

 

Les premiers pas sont hésitants et un avertissement de taille vous prévient : "Dès qu'un guerrier entre dans un domaine (comprenez ici, un donjon), il n'y a plus de marche arrière possible. En cas d'échec, il sera emprisonné. Pour secourir tous les guerriers, quelqu'un doit réussir à rester en vie jusqu'à la fin". Vous voilà avertis !

Rapidement, vous vous rendez compte que les commandes sont relativement basiques et malheureusement sans surprises. Un bouton pour une attaque normale, un autre pour une attaque forte, un pour le saut et un dernier pour effectuer une esquive défensive, qui sert aussi pour les parades, si elles sont effectuées au bon moment en direction de l'ennemi. Il est  aussi possible de ramasser une arme laissée par un adversaire terrassé pour s'en servir de projectile. Votre jauge de vie peut descendre rapidement en cas de coups reçus mais vous pouvez la faire remonter grâce à votre Soif de Sang. En effet, frapper vos adversaires permet de faire grimper celle-ci. Appuyer sur une gâchette avant de perdre votre bonus et votre Viking poussera un hurlement qui remontera sa santé et lui octroiera une poussé de force momentanée. Une maîtrise des esquives et des parades, ainsi qu'une bonne gestion de la Soif de Sang  seront la clef pour survivre.

 

Gods Will Fall_20210128181410 Gods Will Fall_20210128203323
 
 

À votre retour parmi votre escouade, votre victoire aura des répercussions sur le moral des troupes. Certains seront galvanisés et recevront un bonus de vitesse ou de force, par exemple, pour le prochain donjon. Par contre, si le combattant envoyé ne revient pas, cela peut impacter certains guerriers qui perdront quelques points d'attributs ou alors d'autres seront pris de furie pour aller délivrer leur ami. Cette relation entre les personnages est vraiment intéressante et rajoute un petit côté stratégique bien senti. Il faudra donc bien gérer vos soldats et faire attention de ne pas tous les perdre car sinon, c'est le Game Over définitif ! Et oui, si tout le monde meure, vous recommencez depuis le début, avec de nouveaux guerriers. Chaque partie est unique, ce qui rend l'expérience particulière. Les fans de challenge appécieront, les autres un peu moins...

 

Gods Will Fall_20210128211324

 

La tâche semble ardue et il faudra faire preuve de sang froid pour boucler cette odyssée au travers de ces 10 mondes, qui ont tous une direction artistique soignée, leur univers propre avec un bestiaire qui varie. L'aspect film d'animation dessiné à la main est du plus bel effet et on a plaisir à arpenter les domaines au level design simple mais efficace.

 

Gods Will Fall_20210128183515 Gods Will Fall_20210128185114
 
 

À la fin de chaque niveau, un Boss vous attend bien sûr ! Et sur le chemin menant jusqu'à son antre, vous pouvez voir sa barre de vie. Tuez le plus possible de ses sbires en cours de route afin de le diminuer. Et selon les parties, les donjons et leurs divinités associées n'auront pas la même difficulté. Là encore, le côté aléatoire rendant chaque partie unique joue.

 

Gods Will Fall_20210128190101 Gods Will Fall_20210128202603
 
 

Gods Will Fall_20210128200307

 

La difficulté est donc un élément central de Gods Will Fall, mais celle-ci s'estompe au fur et à mesure que vos guerriers prennent des forces et engrengent de l'expérience. Au début, une bonne stratégie à adopter est d'envoyer un ou deux de vos combattants les plus faibles, en éclaireur, pour inspecter le niveau et jauger la difficulté. Mais une fois le concept maîtrisé l'aventure perd peu à peu de son enjeu, vos Vikings énervés sont trop forts et l'attaque à tout-va permet largement de s'en sortir.

Pour finir, il est vraiment dommage qu'un mode deux joueurs (ou plus) n'existe pas, ce qui aurait rendu l'aventure vraiment plus intéressante, à tout point de vue.

 

Gods Will Fall_20210128202847

 

Les développeurs de Gods Will Fall ont de bonnes idées. Le lien qui unit vos huit guerriers est réel et impacte le déroulement de votre aventure. La dificulté du début vous oblige à beaucoup de prudence pour ne pas perdre vos combattants et éviter ainsi la fin définitive du jeu. Les décors travaillés et variés poussent à l'exploration. Mais tout cela ne suffit pas... Le jeu est plombé par ses défauts, un gameplay trop basique, une équipe pas assez différente, une difficulté trop grande dès le début et qui s'effondre en cours de partie. De bonnes idées ne font pas tous. Dommage...

 

Ce que j'ai aimé : 👍

 

  • une troupe de 8 guerriers à gérer
  • un Game Over définitif en cas de mort de tous vos champions
  • une exploration libre
  • un jeu pour les fans de challenge
  • le lien qui unit l'escouade et qui octroie ou enlève des bonus de stats
  • une direction artistique soignée, effet peinture

 

 

Ce que j'ai moins aimé : 👎

 

  • une histoire ultra simpliste
  • une différence pas assez marquée dans le style de jeu des combattants
  • un gameplay trop basique et sans surprises
  • un jeu pour les fans de challenge
  • une difficulté trop grande au début et qui s'essoufle une fois les guerriers plus forts
  • pas de mode deux joueurs (ou plus)

 

 

GODS WILL FALL est disponible depuis le 29 janvier 2021, au prix de 24.99€, en version dématérialisée sur PS4, XBox One, PC, Switch et Google Stadia.

 

M4d_M4x

 

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le serveur Discord Symbole De Lien Externe | Icons Gratuite !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...

 


30/01/2021
1 Poster un commentaire

BUBBLE BOBBLE 4 FRIENDS : THE BARON IS BACK, notre test

InShot_20201127_141908054

 

Vous avez forcément déjà vu ce petit dinosaure vert qui crache des bulles, si si ! Sa création remonte à 1986 sur borne d'arcade, et Taito, déjà auteur du révolutionnaire Space Invaders, sort cette année son 13ième épisode, Bubble Bobble 4 Friends The Baron is Back. Que vaut ce jeu de plateforme multijoueurs en local ? Bonne note ou grosse bulle ?

 

 

 

 

Le but du jeu est on ne peut plus simple : à chaque tableau, il faut vaincre tous les ennemis présents en les piègeant dans des bulles, puis en éclatant ces mêmes bulles en les frappant avec vos pics ou en les écrasant. Une fois fait, vous récupérez les récompenses et vous passez au niveau suivant. Simple, je vous disais. Du moins présenté comme ça...

 

BUBBLE BOBBLE 4 FRIENDS The Baron is Back!_20201126182535 BUBBLE BOBBLE 4 FRIENDS The Baron is Back!_20201126183118
 
 

Et oui, il existe pas mal de subtilités compliquant pas mal les choses. Le seul moyen de tuer les ennemis est de les emprisonner dans des bulles crachées par votre petit animal et de les éclater. Vous ne pouvez pas les toucher, sinon c'est la mort assurée. Attention toutefois, si vous attendez trop, les monstres peuvent s'énerver et en sortir. Aussi, lorsque que vous piégez les adversaires, il est bon de les regrouper afin de créer une réaction en chaîne, car quand une bulle explose elle entraîne toutes celles à proximité. Et lorsque vous avez affaire à un boss, Il faudra le noyer sous une pluie de bulles jusqu'à ce qu'une énorme se forme, et bien sûr la percer pour le battre.

 

BUBBLE BOBBLE 4 FRIENDS The Baron is Back!_20201126183545 BUBBLE BOBBLE 4 FRIENDS The Baron is Back!_20201127130811
 
 

Autre aspect très important du gameplay est l'utilisation des bulles pour atteindre des endroits plus hauts du niveau. Une fois générée, une bulle se déplace au gré des courants d'air (matérialisés par des petites flèches qui bougent comme sur une carte météo). Il est possible de se déplacer en sautant et en s'accroupissant. Des aptitudes spéciales sont à votre disposition une fois un boss vaincu, comme par exemple lancer des bulles plus loin ou qui explosent à retardement.

 

Chaque ennemi éliminé vous donnera un fruit qui fera grimper votre score et restaurera le compteur des aptitudes, il faut donc faire un maximum de Comboum le plus vite possible pour obtenir beaucoup de points. Vous pourrez alors comparer vos résultats avec les joueurs du monde entier grâce à un classement en ligne.

 

BUBBLE BOBBLE 4 FRIENDS The Baron is Back!_20201126183856 BUBBLE BOBBLE 4 FRIENDS The Baron is Back!_20201126183904
 
 

Le jeu se compose de 5 mondes découpés en une dizaine de niveaux plus un boss. Une fois terminé, vous pouvez recommencer avec une difficulté hardcore, amenant de nouveaux tableaux. La durée de vie est également gonflée avec l'ajout du jeu original de 1986, une très bonne idée. Ce qui fait au total pas loin de 200 niveaux à vous mettre sous la dent. La difficulté est bien sûr croissante, plus vous avancez.

 

Le principal atout de Bubble Bobble 4 Friends est la possibilité de jouer simultanément jusqu'à 4 joueurs, sur un même écran, en coopération. La complexité de certains niveaux vont vous obliger à une coordination parfaite si vous souhaitez faire les meilleurs scores. Il peut en résulter de bons moments de rigolade ou d'engueulade, tant ça peut vite devenir un joyeux bazar à l'écran.

 

BUBBLE BOBBLE 4 FRIENDS The Baron is Back!_20201126184648 BUBBLE BOBBLE 4 FRIENDS The Baron is Back!_20201127133836
 
 

 

BBB_Screen_11

 

Au rayon des bémols, il est à noter que les déplacements sont plutôt lents : une touche de sprint aurait rendu le jeu plus fun. Le jeu de 1986 paraît plus maniable et plus sympa. Il est parfois difficile de sauter sur certaines plateformes transparentes et la hit box des ennemis est hyper sensible, pas de marge d'erreur ! L'autre grosse incompréhension est l'absence d'un mode multijoueur en ligne...

 

Comme indiqué dans le titre, le Baron von Bubbla est de retour dans cette édition enrichie qui sort sur PS4  et ressort donc sur Switch : le jeu est sorti sur la console de Nintendo l'année dernière et le contenu additionnel est disponible gratuitement sur le Nintendo E-Shop pour les joueurs ayant déjà acheté l'édition de base. Bon point.

 

BUBBLE BOBBLE 4 FRIENDS The Baron is Back!_20201126192400

 

Après quelques heures de jeu, il résulte de ce Bubble Booble 4 Friends The Baron is Back, un jeu "apéro", esthétiquement mignon, pour jouer jusqu'à 4, très fun mais qui ne tiendra pas en haleine très longtemps, mis à part des fans hardcore de scoring. Le gameplay est pourtant  ultra simpliste et donc accessible mais qui pêche souvent dans le rythme avec des déplacements un peu mou et où la moindre faute est très vite sanctionnée. L'ajout du jeu de base, qui vient grossir le contenu, est une bonne idée et un bel hommage. Cependant, un prix peut être trop élévée pour ce type de contenu et l'absence d'un mode multijoueurs en ligne font de ce Bubble Booble un résultat mitigé. Dommage, il y avait mieux à faire...

 

 

Ce que j'ai aimé :

 

  • jouable jusqu'à 4 joueurs en simultanée sur un même écran
  • une prise en main rapide grâce à des principes de jeu très simples
  • une difficulté croissante et une vraie tactique pour appréhender certains niveaux
  • un vrai défi pour les amateurs de scoring
  • l'ajout du jeu original de 1986

 

 

Ce que j'ai moins aimé :

 

  • l'absence d'un mode multijoueurs en ligne
  • des déplacements lents, pas de sprint
  • le jeu original paraît souvent plus maniable
  • très exigeant malgré tout, aucune erreur ne sera pardonnée, avis aux amateurs
  • graphiquement migon mais faiblard quand même

 

 

Bubble Bobble 4 Friends The Baron Is Back (Disponible à l'achat dans cet article Symbole De Lien Externe | Icons Gratuite) est disponible depuis le 19 novembre 2020 sur PS4 et Switch, en version physique et digitale, au prix de 39.99€.

 

224913108M4d_M4x

 

 

1200px-Discord.svg.pngOn en parle sur le serveur Discord Symbole De Lien Externe | Icons Gratuite !

 

 

 

Les 3 derniers articles du Blog :

 

 

MAJ le 06/07 Horizon Zero Dawn - Comics - Tome 1,2 et 3

Par @scalou, le 07 Septembre 2021 à 11h58.     MAJ le 05 Juillet : Après le Tome 1 toujours disponible, le Tome 2 est en précommande chez Amazon et Fnac -  Résumé des offres ci-dessous.     Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisé...

Dune | Edition Collector 4K

Par @scalou, le 05 Juillet 2022 à 21h55.   Visuel Provisoire   L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de dé...

[Bon Plan] Elex II - Collector - PS4 - 49,99 €

      ELEX II est la suite ELEX, le RPG vintage à monde ouvert de Piranha Bytes, les créateurs primés des séries Gothic et Risen. ELEX II revient dans le monde de science-fiction post-apocalyptique de Magalan. Découvrez des environnements colossaux, que vous pouvez explorer avec une liberté inégalée avec votre jetpack, et évoluez à votre rythme dans le scénario épique du jeu.  ...

 

 


27/11/2020
0 Poster un commentaire